Les habitants du village Aïn Aïcha, dans le nord du Maroc, ont vécu une véritable tragédie dans la journée de samedi 17 avril, lorsqu'une personne atteinte de troubles mentaux a tué 3 personnes d'une même famille et en a grièvement blessé 3 autres, ont rapporté plusieurs médias locaux.

Les faits ont eu lieu samedi en pleine rue, dans le Douar Rass El Koudia, Caïdat Aïn Aïcha, relevant de la province de Taounate, dans le nord du Maroc. A l'aide d'un bâton, un individu souffrant de troubles mentaux a frappé plusieurs passants, touchant au moins sept personnes. Selon les médias marocains, trois victimes, qui ont reçu des coups à la tête, sont malheureusement décédées. Il s'agit d'une femme âgée ainsi que d'un garçon et sa sœur, âgés de 7 et 9 ans, qui se rendaient à l’école. L'agresseur a également blessé trois autres victimes : deux femmes et une fillette de quatre ans.

Dépêchés sur place, les sapeurs-pompiers sont rapidement intervenus. Ils ont acheminé les corps sans vie vers la morgue et évacué les blessés vers l’hôpital provincial de Taounate pour recevoir les soins nécessaires, avant d'être évacués vers le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Fès, vu la gravité de leurs blessures.

Les familles des victimes exigent des sanctions

Les éléments de la Gendarmerie Royale ont procédé à l'interpellation de l'agresseur. Une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet compétent pour élucider les circonstances de cette affaire. De leur côté, les familles des victimes ont demandé que le mis en cause ainsi que sa famille soient punis pour ces crimes. En effet, les proches des victimes accusent la famille de l'agresseur d'être à l'origine de cette tragédie, car elle le « couvrait et refusait de signaler son état mental, même s'il représentait un danger pour tous les villageois », argue-t-on.

À lire aussi :  Démantèlement à Béjaïa d'un réseau de faux visas dirigé par une femme

Lire également : Maroc : Une mère de trois enfants violée, tuée puis jetée aux chiens