L'Armée algérienne (ANP) participera à un exercice militaire conjoint en Russie. Selon un communiqué du ministère russe de la défense, l'exercice en question aura lieu en septembre 2021 sur le territoire de la République russe d'Ossétie du Nord. Plus précisément sur le polygone de Tarskoïe.

"Le thème de l'exercice sera des actions tactiques pour rechercher, détecter et détruire les groupes armés illégaux" affirment les Russes qui précisent que le scénario de l'exercice, l'organisation du soutien logistique, y compris les modalités de placement et de restauration du personnel ont été convenus auparavant lors d'une conférence de planification qui a eu lieu à Alger.

A l'occasion de cet exercice, le ministère russe de la Défense prévoit d'impliquer environ 80 militaires des unités motorisées de la Région militaire Sud (SMD) stationnés dans le Caucase du Nord. Selon la même source, lors de cette rencontre tenue dans la capitale algérienne, "les représentants du commandement de la 58e Armée interarmées de la Région militaire Sud et de l'Armée nationale populaire algérienne ont déterminé le lieu, la date limite, le sujet et le nombre de participants".

"Détruire les groupes armés illégaux"

"L’exercice international a été organisé conformément au plan de coopération militaire internationale et vise à renforcer et à développer la coopération militaire entre les deux pays" estime, dans le même ordre d'idées, le ministère de la défense de Russie.

Il importe de relever que cet exercice militaire algéro-russe n'est pas le seul au programme de l'armée de Vladimir Poutine. Selon le même communiqué, l'Armée russe dispose d'un plan d'entraînement au combat des troupes avec les armées d'autres pays et Républiques russes. Outre l'Algérie, les Russes citent aussi le Pakistan, l'Inde, le Kazakhstan, l'Arménie, l'Abkhasie et l'Ossétie du Sud.