Un jeune étudiant algérien a été sauvagement agressé par un groupe de délinquants près d’un campus universitaire à Aubervilliers, en France. L’incident s’est déroulé à sa sortie des cours, juste avant le couvre-feu, rapporte, mercredi 21 avril, France Info.

Selon le même média, l'agression de l'étudiant algérien (non boursier) a eu lieu lundi 19 avril vers 18h30. Ses agresseurs lui ont asséné plusieurs coups avant de lui voler son téléphone portable et de casser son ordinateur. Selon France Info, ce ne serait pas la première agression enregistrée sur les lieux par les services de la police française.

La victime s’est fait agresser sur le chemin qui relie le rond-point à l’école primaire de la région. Témoin de la scène, une étudiante a déclaré : « Après avoir reçu un coup de poing à la tête, il a crié au secours, on a volé mon sac ! (...) Ils ont cassé ses lunettes de vue. Il est mince, ne fait pas d'histoire et étudie beaucoup ». Aussi, la jeune étudiante a affirmé qu’il y a quelques mois, une autre étudiante a subi une agression près de l'escalier reliant le centre d'hébergement des étudiants à l'université.

Outré par ce qui vient de se produire, un autre étudiant exprime sa colère et son indignation « vis-à-vis de ces délinquants qui viennent agresser » des étudiants comme lui. Il évoque également la nécessité de placer un autre vigile le soir pour couvrir la zone, tout en mettant « en place des patrouilles pour assurer la sécurité. Quand les délinquants voient ça, ils sont moins tentés de venir nous agresser », suggère-t-il.

À lire aussi :  L'imam djihadiste Youssef al-Qaradâwî est décédé à l'âge de 96 ans

Lire aussi : Titre de séjour en France : Le long combat d’un étudiant algérien menacé d’expulsion