Le maire français Gerard Tardy est revenu cette semaine sur la colonisation de l'Algérie par la France, tenant des propos considérés comme choquants envers les Algériens et qui risquent de faire des vagues sur le plan officiel. Dans un éditorial publié dans le bulletin trimestriel de sa ville, le maire Gerard Tardy estime que l'Algérie doit remercier la France plutôt que de demander des excuses.

« Je conteste enfin l’attitude du gouvernement algérien qui n’arrête pas de cracher sur la France et de lui demander des excuses, alors que c’est lui qui devrait remercier la France de pouvoir profiter de tout ce que nous lui avons laissé après notre départ », écrit notamment cet ancien combattant âgé de 82, doyen des maires en France.

Dans sa contribution longue de deux pages, intitulée « les vérités sur l'Algérie », cet élu a passé en revue les réalisations du colonialisme français en Algérie qui l'a, selon lui, dotée de plusieurs infrastructures. Le même maire a, par ailleurs, accusé le général De Gaulle de « trahison » d'avoir accepté les accords d'Evian. Il a également critiqué Emmanuel Macron pour ses déclarations contre le colonialisme.

La communauté algérienne choquée

Il va sans dire que de tels propos, tenus de surcroit alors que l'Algérie célèbre la date anniversaire de son indépendance, ne seront pas sans suite, côté algérien. Selon le journal France Bleu, qui a relayé l'éditorial, les habitants de Lorette d'origine algérienne ont été choqués par les propos de Gerard Tardy. Ils n'ont pas cependant osé s'exprimer par « peur de représailles », indique France Bleu. Même le consulat d'Algérie à Saint-Etienne n'a pas jugé utile de réagir, indique France bleu, qui dit avoir pris contact avec cette représentation diplomatique.

À lire aussi :  Une écrivaine algérienne accuse Macron de mener une politique islamophobe

Pour certains opposants, il s'agit « d'un récidiviste sur ces sujets ».  L'un d'eux a indiqué que « c'est extrêmement rare, mais la Préfète l'a déjà rappelé à l'ordre par deux fois ».