Le président français Emmanuel Macron a demandé au Premier ministre israélien Naftali Bennett des explications officielles sur l’affaire du logiciel espion Pegasus, produit par la société israélienne NSO Group.

Selon la télévision israélienne Chanel 12, Emmanuel Macron et Naftali Bennett se sont entretenus, cette semaine, au téléphone, à propos de ce scandale qui a ébranlé le monde. Le président français Emmanuel Macron a appelé le Premier ministre Naftali Bennett en personne. « Macron a demandé à Bennett de s’assurer que le problème était pris au sérieux » et s’est dit « préoccupé par le fait que le Maroc serait parmi les gouvernements qui auraient utilisé le puissant logiciel espion » développé par la société israélienne, précise la même source ce 24 juillet.

Emmanuel Macron demande des explications au Premier ministre israélien sur le logiciel Pegasus

Selon Chanel 12, le Premier ministre israélien Naftali Bennett avait clairement indiqué que « les événements s’étaient produits avant son entrée en fonction en mai et que les conclusions requises sur la question seraient atteintes ». Le bureau du Premier ministre « n’avait pas divulgué l’appel avec Macron et il n’y avait aucune confirmation formelle » de l’appel du 24 juillet, précise la même source.

La France souhaite savoir si Israël a ouvert une enquête

Selon le journal israélien Yediot Ahronot, la France souhaite savoir « si Israël a effectivement ouvert une enquête » sur la société appelée NSO Group, spécialisée dans les logiciels espions, et qu’en cas d’irrégularités dans la vente du logiciel, il a « l'intention d’intenter une action » contre l'entreprise israélienne.

À lire aussi :  Entre Maroc et Sahara occidental : l'Espagne face à ses contradictions

Emmanuel Macron renforce sa sécurité et la sécurité de l'Élysée

Le président français a réuni, le 22 juillet, un conseil de défense dédié à l'affaire Pegasus et à la cybersécurité. Emmanuel Macron a notamment demandé « un renforcement de tous les protocoles de sécurité » pour les télécommunications sensibles, selon l'Élysée.

« Le Président a exigé un renforcement de tous les protocoles de sécurité en parallèle des opérations techniques de détection et clarification en cours », sur l'affaire, a précisé la présidence après les révélations sur la présence des téléphones d'Emmanuel Macron parmi les cibles potentielles du logiciel espion.