Deux militaires algériens sont morts, vendredi 6 août, dans l’explosion d’une bombe artisanale lors d’un ratissage de l’armée dans la wilaya de Aïn Defla, dans le nord de l’Algérie. Tandis qu'un autre soldat a été légèrement blessé, a annoncé ce samedi le ministère de la Défense.

L'armée algérienne a perdu deux de ses éléments au cours d’une opération de fouille et de ratissage dans la wilaya de Aïn Defla, à l'ouest d’Alger, à la suite de l’explosion d’une bombe de confection artisanale. « Dans le cadre de la lutte antiterroriste et lors d'une opération de fouille et de recherche dans la zone de Tacheta Zougagha, wilaya d'Aïn Defla en première Région militaire, le 06 août 2021, et suite à l'explosion d'une mine de fabrication artisanale, le Djoundi Contractuel Meziane Fouad et le Djoundi Contractuel Ammour Salah Eddine sont tombés au champ d'honneur, tandis que le Djoundi Contractuel Dib Badreddine a été légèrement blessé », a indiqué le MDN dans son communiqué rendu public ce samedi 7 août 2021.

Suite à cet incident, le chef d'état-major de l'ANP, Saïd Chanegriha, a présenté « ses sincères condoléances et sa profonde compassion aux familles et aux proches des Chouhada et souhaitant un prompt rétablissement au Djoundi blessé ». L'institution militaire a en outre réitéré « son engagement et sa détermination, à travers les efforts fournis inlassablement dans la lutte antiterroriste, à traquer les résidus de ces criminels et les éliminer partout où ils se trouvent, à travers l’ensemble du territoire national ».

À lire aussi :  Paris : Une Américaine violée par un SDF algérien

Il est à souligner qu'il ne s'agit pas du premier incident du genre. En janvier dernier, deux militaires ont été tués suite à des accrochages, dans la localité de Messelmoune, à Gouraya, dans la wilaya de Tipaza. Dans la même opération, quatre terroristes ont été éliminés par les éléments de l'Armée algérienne.