Plusieurs des feux de forêt frappent le nord de l'Algérie, particulièrement la Kabylie, ne sont pas encore maîtrisés. Malgré les efforts des citoyens et des éléments de la protection civiles pour venir à bout de ces incendies ravageurs, la situation n'est malheureusement pas totalement sous contrôle. Une trentaine de feu, dont plus d'une dizaine en Kabylie, sont toujours actifs ce samedi 14 août.

Les unités de la Protection civile sont parvenues à éteindre 43 feux de forêts dans 20 wilayas ces dernières 24 heures, tandis que les efforts se poursuivent pour éteindre 29 incendies au niveau de 13 wilayas, a indiqué, ce samedi 14 août, un bilan de ces services.

« Les unités de la protection civile sont parvenues, ces dernières 24 heures, à éteindre 43 feux de forêts dans 20 wilayas : Tizi Ouzou (10 incendies), Jijel (07), El Tarf (05), Bejaïa (04), Blida (04), Souk Ahras (03), 2 incendies dans chacune des wilayas de Sétif, Bouira et Bordj Bou Arreridj et un incendie dans chacune des wilayas de Tébessa, Annaba, Ain Defla et Tissemssilt », précise la même source.

Une dizaine de feux toujours actifs en Kabylie

Par ailleurs, « les équipes de la protection civile œuvrent actuellement à éteindre 29 incendies à travers 13 wilayas :  Tizi-Ouzou (7), Bejaïa (5), Jijel (4), El Tarf  (4), Sétif (2) et 1 incendie dans chacune des wilayas de Annaba, Guelma, Ain Defla, Bouira, Tébessa, Tiaret, et Médéa ».

À lire aussi :  5 000 migrants clandestins ont « volontairement » quitté la France en 2021

En effet, les éléments de la protection civile appuyés par des bénévoles continuent, ce samedi encore, de lutter contre une dizaine d’incendie déclarés à travers plusieurs localités en Kabylie. Dans la wilaya de Tizi-Ouzou, ce ne sont pas moins de 7 foyers d’incendies qui sont toujours actifs, ce samedi 14 août.

Ath Yenni, Tizi N'Tleta, Ouacifs, Souamaâ, Ain-El-Hammam et Beni Douala toujours en feu

Selon des témoignes, les incendies continuent de ravager les localités d’Ath Yenni, Tizi N’Tleta, Ouacifs, Souamaâ, Ain El Hamam et Beni Douala. Sur les nombreuses vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on voit les citoyens lutter contre les flammes qui ravagent tout sur leurs passages. Il faut dire que la situation est marquée par une forte canicule, qui a beaucoup aidé dans la persistance de ces feux qui ravagent le nord du pays, particulièrement la Kabylie.

Quatre nouveaux incendies déclenchés ce samedi 14 août à Béjaïa

Même topo dans la wilaya de Béjaïa, où pas moins de quatre foyers d'incendie sont toujours actifs, ce samedi 14 août dans plusieurs localités de la wilaya. Un important feu s'est déclenché en début de cet après-midi dans la forêt Takrietz (à Souk-Oufella, située entre Sidi Aich et Ouzellaguen). Les images impressionnantes de cet incendie font craindre le pire, surtout que les flammes menacent les villages voisins.

À lire aussi :  Une mosquée soupçonnée d'antisémitisme fermée en France

Deux autres foyers d'incendie sont toujours actifs ce samedi au niveau de la forêt de l'Akfadou, dont un est signalé à proximité du village Takamra (Adekar). Le quatrième incendie enregistré ce samedi dans la wilaya de Béjaïa est celui qui ravage depuis le début de l’après-midi le maquis de Tardam dans la localité de Toudja.

« Les départs de feu à Tizi-Ouzou sont tous à proximité des routes et des pistes », selon l'ASAL

Les incendies de forêts enregistrés depuis lundi à travers le pays, notamment dans la wilaya de Tizi-Ouzou, sont d'origine « criminelle », a affirmé le directeur général de l'Agence spatiale algérienne (ASAL), Azzedine Oussedik. Ce dernier, qui était le 12 août l'invité du journal de 19:00 de Canal Algérie, a fait remarquer que les « départs de feu (Tizi-Ouzou) sont tous à proximité des routes et des pistes, alors que depuis 2003, nous n'enregistrons que quelques feux sur ces endroits, soit 1/10, causés généralement par un mégot de cigarette ou bien suite à un barbecue. Et là, c'est également un signe très important que ces départs de feu sont d'origine criminelle ».

Les départs de feux sont localisés dans le sud-est de Tizi Ouzou

Azzedine Oussedik a précisé que les incendies qui ont touché Tizi-Ouzou sont concentrés, selon des satellites internationaux, au niveau du « sud-est de la wilaya, notamment dans les localités de Larabaâ Nath Iraten, Aïn-El-Hammam et Béni Yenni ». Il a noté que l'Agence spatiale algérienne, qui suit depuis sa création en 2003 les incendies de forêts, a remarqué que « les départs de feux sont répartis un peu partout dans la wilaya, mais, cette fois-ci, ils sont localisés dans le sud-est de Tizi-Ouzou connu par sa très forte concentration de la population et d'habitations », précisant que « les espèces connues (d'arbres et d'arbustes, NDLR) dans cette région sont très inflammables ».

À lire aussi :  Voici le nombre de migrants ayant rejoint vers l'Europe en 2021

Plusieurs feux déclenchés en même temps à Tizi-Ouzou

Le DG de l'ASAL a également fait savoir que « trois feux ont été déclenchés en même temps à 11:08, à savoir à Aïn-El-Hammam, à Ouacifs et au sud-est de la commune d'Azazga ». Autre indice révélé par M. Oussedik « pour conforter l'hypothèse d'un acte criminel » est le déclenchement de feux dans les localités d'Ath Yenni, Azazga et Mizrana à 23:08. « Les départs de feux à cette heure-ci est impossible sur le plan de la climatologie et des conditions », a-t-il dit, relevant que les données de l'Agence ont été remises entre les mains des services compétents pour « les identifications futures et pour l'identification des auteurs de ces actes ».