La wilaya de Tizi-Ouzou brûle ce lundi 9 août 2021. Plusieurs départs d’incendie ont été signalées en cette journée caniculaire. Différentes régions de la wilaya ont été touchées par ces feux de forêt qui ont imprimé une atmosphère suffocantes à la capitale du Djurdjura. LIRE LA MISE À JOUR

La direction de la protection civile locale a fait état, dans un communiqué, de pas moins de 19 départ d’incendie à travers le territoire de la wilaya. Les localités touchées sont :  les communes d’Ait Toudert,  Akbil, Abi Youcef, Aït Yahia, Draâ El Mizan, Idjer, Ifigha et Iflissen, Azazga. Ces incendis, proches des localités, menacent désormais certains villages kabyles.

La protection civile affirme que tous les moyens ont été mis à contribution pour tenter de maitriser la situation. En plus des moyens opérationnels des unités de la protection civile et de la colonne mobile, la population locale s’est également mêlée aux opération de l’extinction de ces incendies déclenchées, selon des sources locales, presque simultanément.

S’agit-il des actes criminels?

C’est durant l’après midi de ce lundi 9 août que tous ces incendies ont été enregistrés. En Kabylie, beaucoup se demande s’il s’agit d’actes criminels. Il est certains que les services concernés vont ouvrir des enquête pour élucider cette autre affaire liée aux feux de forêt.

En attendant, c’est l’ensembles des régions de la wilaya de Tizi-Ouzou qui suffoquent à cause de cette situation quasiment insupportable. Il faut dire que sans ces incendies, la capitale de Djurdjura faisait face à une chaleur caniculaire.

C’est dire en somme que ces incendies n’ont fait qu’aggraver la situation au grand dam de la population locale, qui ne sait plus à quel saint se vouer. D’autant que ce n’est pas la première fois que la région kabyle est confrontée à de telles situations à cause des feux de forêt.

Pratiquement chaque années, des centaines d’hectares et des milliers d’arbres fruitiers – surtout des oliviers – partent en fumée emportés par les flammes.

Feux de forêt en Kabylie : Le désastre en images