Le journaliste et polémiste français Éric Zemmour est encore une fois appelé à la barre pour une affaire liée au racisme. Il devra en effet répondre devant la justice, ce mois de septembre 2021, sur ses propos tenus en 2020 sur les mineurs isolés. L’instruction est prévue le 8 du mois en cours. 

Le 29 septembre 2020, Éric Zemmour avait déclaré sur le plateau de la chaine de télévision CNews qui avait consacré une émission sur les mineurs isolés que ces derniers « sont des voleurs, ils sont des assassins, ils sont des violeurs. C’est tout ce qu’ils sont. Il faut les renvoyer. Attendez, il ne faut même pas qu’ils viennent ! ».

Et d’ajouter : « il faut bien comprendre que ces gens-là nous coûtent de l’argent et, en plus, sont pour la plupart des délinquants, des voleurs, etc. venus du Maroc et du Pakistan et de la Tchétchénie, je crois ». Ces propos ont été rappelés par la Ligue des droits de l’homme française dans un communiqué rendu public sur le sont site le 31 août dernier. Pour cette organisation dont l’avocat maître Arié Alimi « les propos ainsi tenus relèvent du délit d’injure publique à raison de l’origine ».

Éric Zemmour sera-t-il condamné ?

La Ligue des droits de l’Homme a rappelé en outre qu’elle « a déposé plainte par courrier en date du 1er octobre 2020 » et qu’elle s’est constituée partie civile. Elle a souligné que « l’affaire vient à l’audience le 8 septembre à 13h30 à la 17e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris ».

Il s’agit en fait d’une énième affaire du même genre dans laquelle le polémiste et potentiel candidat à la prochaine élection présidentielle en France, Éric Zemmour est impliqué. Sera-t-il condamné pour autant ? Son avocat s’est montré serein concernant cette nouvelle convocation. « M. Zemmour a été poursuivi 12 fois et nous avons gagné 10 fois », a souligné ce dernier dans une déclaration à la presse.