L’ancien député et fils du colonel Amirouche, Nordine Aït-Hamouda, s’est exprimé pour la première fois depuis sa sortie de prison. Dans des déclarations faites à la chaine Berbère Télévision, ce samedi 4 septembre 2021, il es revenu sur son séjour à la prison d’El-Harrach et a également évoqué les derniers feux de forêts qui ont ravagé la Kabylie.

L’ex-cadre du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) a ainsi affirmé que la période qu’il a passée en prison est longue et courte au même temps. « Beaucoup parce que j’ai rien fait. Peu vu la situation dans laquelle j’ai trouvé la Kabylie ». Il a souligné que cela lui a « fait mal au cœur » lorsqu’il a vu la Kabylie prendre feu alors qu’il était en prison et ne pouvait rien faire.

Nordine Aït-Hamouda s’exprime sur les incendies qui ont ravagé la Kabylie

À ce sujet, il affirme que ces feux sont « une catastrophe qu’on va payer très cher ». L’ancien député cite notamment les villageois kabyles dont l’huile d’olive est le seul revenu, et qui attendent la période de récolte toute l’année. Ces villageois n’ont désormais plus d’arbres et sont laissés « dans un état de pauvreté avancé ».

Nordine Amirouche a alors salué la forte solidarité qui a été observée lors de ces incendies, et l’union que le peuple algérien a montré vis-à-vis de cette catastrophe, affirmant que « la solidarité que le pouvoir devait faire, heureusement que le peuple algérien l’a faite ».

Nordine Amirouche affirme avoir bien été traité à la prison d’El-Harrach

Concernant ses conditions de détention, le fils du colonel Amirouche a affirmé qu’il avait été bien traité. « À la prison d’El Harrach, j’avoue que j’étais bien traité », a-t-il dit. Ce n’est cependant pas le cas, a-t-il ajouté pour les autres prisonniers, détenus d’opinion ou du droit commun. Ces derniers, a indiqué Nordine Aït-Hamouda, « sont détenus dans des conditions lamentables ». Ils sont entassés, affirme t-il, dans « des salles de 60 à 70 personnes » avec « le risque que cela représente notamment sur le plan sanitaire ». « La nourriture qu’on leur sert est immangeable », témoigne t-il. L’ancien député a d’ailleurs interpellé à l’occasion le ministre de la Justice afin d’intervenir pour remédier à la situation.

Vidéo de Berbère Télévision : Nordine Aït-Hamouda s’exprime pour la première fois après sa sortie de prison

Nordine Amirouche arrêté pour ses déclarations sur l’émir Abdelkader

Rappelons que Nordine Ait Hamouda a été arrêté ce samedi 26 juin dans la wilaya de Bejaïa, en Kabylie, et plus précisément au niveau de la localité de Tichy, où il avait animé une conférence débat. Son arrestation a été à la suite de ses déclarations sur l’émir Abdelkader, qu’il a qualifié de « traître ». « Tout le monde sait que l’émir Abdelkader s’est rendu à la France. Tous ses enfants, ses petits-enfants et sa veuve ont reçu des pensions de la part de l’État français. Lui-même a reçu la Légion d’honneur de la part de l’État français. Tout cela suffit amplement pour savoir que l’émir Abdelkader est un traître », avait lâché l’ancien député quelques jours auparavant lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision El Hayat.