Plusieurs pays européens et de l'Espace Schengen ont rouvert leurs frontières aux voyageurs vaccinés contre le Covid-19. Toutefois, ce ne sont pas tous les vaccins qui sont acceptés par ces pays. C'est le cas notamment du vaccin administré en Algérie : Sinovac

D'après les données fournies ce mardi 7 septembre par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), tous les pays européens reconnaissent actuellement les 4 vaccins dont l'utilisation a été approuvée par l'Agence européenne des médicaments (EMA). Il s'agit, dans ce cas, d'AstraZeneca, Pfizer/BioNTech, Moderna, Johnson & Johnson, rapporte le site Schengen Visa Info.

Toutefois, ce n'est pas le cas pour ceux qui ont été vaccinés avec l'un des vaccins figurant sur la liste d'utilisation d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui comprend également le vaccin chinois Sinovac, le plus utilisé en Algérie.

Par conséquent, cela signifie que tant que le vaccin Sinovac et les autres vaccins faisant partie de la liste de l'OMS n'auront pas obtenu le feu vert de l'EMA, ils ne seront pas largement reconnus par les pays de l'UE.

Les pays européens qui  acceptent le vaccin Sinovac

Sur la base des chiffres fournis par le nouvel outil de VisaGuide.World, qui permet aux voyageurs de vérifier la validité de leur vaccin lorsqu'ils se rendent à l'étranger, les pays de l'UE et de l'espace Schengen énumérés ci-dessous acceptent Sinovac comme preuve valable de vaccination :

  • Autriche*
  • Chypre
  • Finlande
  • Grèce
  • Islande
  • Pays-Bas
  • Espagne
  • Suède
  • Suisse
À lire aussi :  Reprise des vols à l'aéroport de Montpellier

Chypre reconnaît le vaccin chinois Sinovac

Chypre est l'un des pays qui a rejoint la liste au début du mois dernier ; les autorités du pays ayant décidé de reconnaître le vaccin Sinovac. Par conséquent, toutes les personnes vaccinées avec Sinovac sont exemptées des exigences en matière de tests et de quarantaine.

L'Espagne, premier pays de l'UE à accepter le vaccin Sinovac

En revanche, l'Espagne est l'un des premiers pays à avoir décidé de reconnaître le vaccin Sinovac en juin dernier. À l'époque, les autorités espagnoles ont affirmé que « tout vaccin dont la commercialisation est autorisée par l'Union européenne (EMA) et l'OMS sera accepté ».

L'Autriche impose des conditions aux voyageurs vaccinés avec Sinovac

Bien que l'Autriche ait reconnu le vaccin Sinovac, les autorités du pays ont souligné que les voyageurs qui ont été vaccinés avec ce vaccin ne sont pas autorisés à accéder aux restaurants, hôtels et autres services pendant leur séjour dans le pays.

La Finlande considère que les voyageurs vaccinés avec Sinovac sont « entièrement vaccinés »

En ce qui concerne la Finlande, l'Institut de la Santé et du Bien-être a déclaré que toutes les personnes vaccinées avec un vaccin approuvé par l'OMS et l'EMA sont considérées comme entièrement vaccinées. En tant que telles, les personnes vaccinées avec Sinovac sont exemptées de l'obligation de quarantaine lors de leur entrée en Finlande.

À lire aussi :  Québec : le retrait du droit à l'avocat aux candidats à l'immigration inquiète les juristes

Covishield et Sinopharm acceptés par 17 pays de l’UE

De même, afin de permettre la libre circulation et de faciliter le processus de voyage, les Pays-Bas acceptent les certificats de vaccination qui indiquent que le titulaire a été vacciné avec Sinovac, à condition que le document contienne tous les détails requis.

Outre les pays mentionnés ci-dessus, cinq autres pays faisant partie du continent européen acceptent également le vaccin Sinovac. Ces pays sont les suivants : Albanie, Arménie, Géorgie, Macédoine et Serbie.

Précédemment, le site Schengen Visa Info a signalé que les vaccins Covishield (version indienne d'Astra Zenca) et Sinopharm sont plus largement reconnus par les pays de l'UE après ceux approuvés par l'EMA. Covishield est accepté par au moins 17 pays de l'UE, tandis que Sinopharm est approuvé par 8 pays de l'Union.