Un braquage spectaculaire a eu lieu à Paris ce mardi 7 septembre dans une bijouterie place Vendôme. Le préjudice est évalué à environ 10 millions d’euros. Selon plusieurs sources, deux suspects ont été arrêtés par la police.

Vers midi, ce mardi 7 septembre, les policiers sont informés d’un possible braquage en cours dans la bijouterie Bulgari, sur la célèbre place Vendôme à Paris. Ils prennent alors en chasse une voiture occupée par trois hommes, ainsi que deux scooters. La voiture, une BMW grise, a été retrouvée abandonnée dans le 4e arrondissement.

Braquage armé d’une bijouterie à Paris

« Trois individus se sont fait passer pour des clients lambda. Ils étaient vêtus de costumes et pouvaient vraiment passer pour un client qui venait acheter des bijoux au niveau de la bijouterie Bulgari », a raconté à Sputnik une représentante DSPAP d’Alliance Police nationale, Noura Berrahmouni.

Deux suspects du braquage arrêtés par la police

D’après elle, une partie des malfaiteurs a pris la fuite en voiture et d’autres en scooter. Les premiers contacts avec la police ont eu lieu dans le 10e arrondissement. « Les malfaiteurs ont réussi à renverser un collègue cycliste qui n’a pas été blessé pour le moment. Ça a continué jusqu’au niveau du centre de Paris où le véhicule a été stoppé par un tir de policier. Trois individus ont pris la fuite. Un a été blessé. Trois individus ont été interpellés sur les sept », ajoute la même source.

Le préjudice est estimé à 10 millions d’euros

Quant à celui blessé par balles, « ce n’est pas grave pour le moment, il va être transporté à l’hôpital », a-t-elle indiqué. « Concernant le butin, nous avons un préjudice pour le moment de 10 millions d’euros. C’est toujours en cours. Nous n’avons pas de somme totale. Nous savons que dans la fuite un individu a lâché un sac », a précisé la représentante d’Alliance Police nationale.

C’est le troisième braquage cet été contre des bijouteries à Paris

L’été a déjà été marqué par deux importants braquages de bijouteries à Paris. Le 27 juillet, un homme à trottinette avait fait main basse sur un butin évalué à 2 millions d’euros dans l’enseigne Chaumet. Il avait été arrêté dès le lendemain avec son complice et l’essentiel du préjudice a été retrouvé.

Trois jours plus tard, deux hommes, armés d’un pistolet à impulsion électrique et d’une bombe lacrymogène, volaient 400’000 euros de bijoux dans une boutique Dinh Van.