Le phénomène des féminicides ne cesse de prendre de l’ampleur en France. Le dernier en date remonte à ce samedi 11 septembre. En effet, selon plusieurs sources médiatiques un Algérien a été interpellé dans la matinée à Aubervilliers après avoir égorgé sa femme. Les quatre enfants du couple étaient présents lors du drame.

Une femme a été tuée, hier samedi 11 septembre, par arme blanche, à son domicile à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Son conjoint a été arrêté, ont indiqué plusieurs sources judiciaires à l’AFP.

Un Algérien de 53 égorge sa femme de 48 ans à Aubervilliers

Les faits se sont déroulés au domicile familial situé près de la mairie d’Aubervilliers. La femme de 48 ans a été égorgée par son mari devant leurs 4 enfants, âgés de 6 à 14 ans. Selon Valeurs Actuelles, l’individu en question, Amar B. 53 ans, né en Algérie, s’est rendu aux policiers sans résistance.

Le drame a eu lieu en présence des enfants du couple

Selon la même source, l’auteur de l’homicide a spontanément déclaré avoir égorgé sa femme suite à un différend conjugal. Les policiers ont découvert le corps de la victime baignant dans son sang, en partie dénudé et présentant une importante plaie au niveau de la gorge. Les secours n’ont pu que constater le décès.

« L’homme aurait tué son épouse à l’arme blanche. Quatre enfants ont été pris en charge », indique pour sa part  le parquet de Bobigny dans un communiqué. « Les enfants, dont la plus âgée a 14 ans, étaient présents au domicile au moment du drame », ajoute le parquet.

L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Les premiers éléments ne font pas état « d’alerte particulière sur ce couple », selon la même source citée par l’AFP.