Le cours du pétrole est en hausse et a atteint, ce mardi 14 septembre, son plus haut niveau depuis près d'un mois et demi, dopés par les perturbations de la production aux États-Unis en pleine saison des ouragans.

Ce mardi 14 septembre vers 09:30 UTC, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 74,11 dollars à Londres, en hausse de 0,82 % par rapport à la clôture de la veille, selon le site spécialisé prixdubaril.com.

Plus tôt dans la séance, le Brent était monté jusqu'à 74,23 dollars, soit son plus haut niveau depuis début août. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) suit la même logique que la référence européenne et a atteint un prix de 70.97 dollars, en ayant gagné 0,52 dollars depuis l’ouverture, soit une hausse de 0,74 %.

Cette hausse est la conséquence de la perturbation de la production américaine

Selon la même source, cette hausse des prix du pétrole est la conséquence de la perturbation de la production américaine. Deux semaines après le passage de l'ouragan Ida, la production du Golfe du Mexique reste fortement perturbée.

Selon le Bureau de la régulation de l'environnement et de la sécurité (BSEE) dimanche, la production du Golfe du Mexique n'atteint que la moitié de son niveau habituel, alors que l'ouragan Ida a obligé l'évacuation des plateformes en mer. « Les effets sur la production de brut ressemblent de plus en plus à l'impact qu'avait eu l'ouragan Katrina en août 2005 », quand la production avait diminué d'un million de barils par jour en septembre par rapport au mois de juillet, commente Bjarne Schieldrop, analyste au BSEE.

L'AIE s'attend à un fort rebond de la demande pétrolière mondiale

À plus long terme, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a affirmé, ce mardi 14 septembre dans son rapport mensuel, qu'elle s'attend à un fort rebond de la demande pétrolière mondiale, après 3 mois de contraction cet été, causés par la résurgence de cas de Covid -19 en Asie. « Des signes laissent entrevoir une baisse des cas de Covid-19  et la demande devrait rebondir fortement de 1,6 million de barils (mb/j) par jour en octobre et continuer à croître jusqu'à la fin de l'année », estime l'AIE.

Rappelons que le cours du pétrole a connu a fort crash au début de la pandémie de coronavirus, atteignant « le fond » en avril 2020, avec une valeur inférieure à 20 USD. Depuis, la reprise se monte lente, mais assurée. Le baril de brut WTI a ainsi dépassé les 76 USD en juillet avant de subir une nouvelle baisse vers les 60 USD.

prix petrole brut WTI 2021-09-14 investing.com

Cours du pétrole brut WTI (2021-09-14, source : investing.com)