La présidente du Rassemblement nationale et candidate à la prochaine élection présidentielle en France, Marine Le Pen, et le polémiste Éric Zemmour ont fait objet d'une attaque et d'une menace de mort cette semaine sur la plate forme TikTok.

Marine Le Pen et Éric Zemmour menacés de mort par un tiktoker marocain

Ces menaces ont été proférées par un Marocains. Celui-ci a publié une vidéo dans laquelle il a tenu des propos menaçants envers les deux politiciens français de droite. « Marine Le Pen ne passera pas, ni Éric Zemmour. On va tous se réunir. Allah le créateur. Allah c'est super. Allah le grand. Il va nous réunir. Et on va leur couper la tête […] comme à l'époque d'Hamza, à l’époque du prophète Mahomet. Crois-moi, il y a des têtes qui vont tomber », affirme l'homme sur la plateforme TikTok.

Dans sa vidéo, qui a l'allure d'être une réponse à un internaute algérien, le même individus a affiché par ailleurs son soutien à l'Algérie. « Comme tu dis, les Français, ils sont venus en Algérie pendant 132 ans […]. Ils ont fait couler le sang. Aujourd'hui, ils te disent comment tu dois vivre et comment tu dois agir. Je suis de tout cœur avec toi », indique t-il.

Les menaces à l'encontre d'Éric Zemmour prises au sérieux en France

Cette menace a été prise très au sérieux en France. Éric Zemmour envisage d'ailleurs de déposer plainte contre cette personne. Selon le média Sputnik France, qui a relayé l'infirmation, un député européen a interpelé le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin, l'invitant à arrêter « cet islamiste ». De son côté, Marine Le Pen a affirmé, selon le même média, qu'elle était « habituée aux menaces de mort ». « Ce n'est pas parce que je ne me plains pas qu'elles n'existent pas », a-t-elle déclaré, rapporte Sputnik qui cite i24News.