Dans une interview accordée le 20 octobre à la chaîne Thinkerview sur YouTube, Éric Zemmour a réagit avec véhémence à une question du journaliste à propos du traitement réservé par la France aux Algériens à leur arrivée en France à partir de 1958.

« Vous ne pensez quoi de ces populations qui ont été parquées dans des bidonvilles, traitées comme des chiens ? » demande d'emblée le journaliste de Thinkerview. « Traité les Algériens comme des chiens ? » s'interroge Éric Zemmour en réponse au journaliste. « Ils vivaient où en Algérie ? Pourquoi ils sont venus en France ? Ils sont venus en France pour gagner plus. Donc, on les a traités comme des chiens en leur donnant plus d’argent que chez eux ? On leur a donné du boulot, en suite on a fait venir leur femmes et leurs enfants… C’est ça que vous appelez traiter comme des chiens ? » répond le polémiste et probable candidat à l'élection présidentielle de 2022.

L'Algérie, « c'était un cloaque », affirme Éric Zemmour

« D’abord on a sauvé leurs enfants parce que c’est la médecine française qui sauvait leurs enfants. Je vous rappelle que moi, mes ancêtres étaient en Algérie, et on mourait du choléra et du typhus comme pas un. Ça tombait comme des mouches. C’était ça l’Algérie. C’était un cloaque, des marrés incessants », lance encore l’ancien chroniquer de CNews, lui-même originaire d’une famille juive d'Algérie.

À lire aussi :  Visites et gestes diplomatiques : L'Occident veut s'assurer les faveurs d'Alger

« La France a assaini tout ça. La médecine française a permis à tous ces gens qui étaient deux millions d’habitants en 1830 à être 10 millions en 1962 et 40 millions aujourd’hui. C’est ça, on les a traités comme des chiens ? » poursuit Eric Zemmour comme pour mettre en avant le mérite de la France envers les Algériens ayant rejoint l'Hexagone.

HLM, des « gourbis » pour les Algériens ?

« On les a fait venir, on leur accordé des allocations familiales, on leur a permis d’aller à l’école, on leur a permis d’apprendre la langue française, la magnifique littérature française, on les a mis dans des HLM alors qu’ils vivaient dans des gourbis. C’est ça que vous appeler "on les a traités de chiens" ? » poursuit Éric Zemmour.

Dans son réquisitoire, Éric Zemmour est allé encore plus loin, en accusant les migrants algériens d'avoir saccagé, sali et volé les HLM qui se sont alors transformés en « gourbis ». « Les HLM en France ont été transformés en gourbis par la population elle-même (algérienne, NDLR). Quand les HLM sont habités par une population autre, ils sont impeccables et il n’ya pas de dégradation et il n’ya pas de vols », lance-t-il.

« La France a été bonne fille et bonne mère » pour l'Algérie

« Alors arrêtez avec ça. On ne les a pas maltraités du tout. D’ailleurs je discute beaucoup avec des Maghrébins, particulièrement des Kabyles, et ils le savent très bien : la France a été bonne fille et bonne mère et très généreuse et on ne les a pas parqués. On les a mis dans des HLM où nous étions nous ; les pieds noirs », ajoute Eric Zemmour

À lire aussi :  Marine Le Pen demande la fermeture de plus de mosquées

« Simplement, ce sont eux qui ont chassé les autres. Parce qu’ils ont d’abord imposé leur mode de vie, comme là-bas, et en plus, il y a eu des bandes maghrébines qui ont commencé à faire la loi, à voler, on disait à l’époque, les autos radio. Ça a commencé comme ça à la fin des années 70. Moi, j’ai toute ma famille dans les banlieues. Je sais exactement ce qui s’est passé. Je l’ai vu. Ne me racontez pas d’histoires  », explique encore le journaliste français.