Le journaliste politique français Eric Zemmour a évoqué ses origines algériennes lors de son passage dans l’émission "Face aux médias" sur Non Stop People, ce mercredi 27 mai. Le polémiste controversé a déclaré qu’il ne prétendait pas être un « Français de souche », rappelant qu’il est issu d’une famille juive algérienne.   

Le journaliste, qui suscite souvent la polémique en France notamment, pour ses positions hostiles à l’immigration et son acharnement à défendre une « France française », a concédé, cette fois, qu’il n’était pas un « Français de souche ».

« Moi, mes parents viennent d’Algérie, comme je dis toujours, je ne suis pas un Français de souche, (…), je ne prétends pas être Français depuis 1000 ans », a-t-il déclaré. Zemmour fait savoir qu’il avait appris « à être Français ».  « Simplement, j’ai appris les codes de cette assimilation à la française et je croyais que tout le monde marchait comme moi », a indiqué le polémiste.

Né dans le grand Paris, à Montreuil (actuellement Seine-Saint-Denis), le 31 août 1958, Éric Justin Léon Zemmour est issu d'une famille d'origine juive algérienne de nationalité française, arrivée en France métropolitaine durant la guerre d'Algérie. Il se définit lui-même comme un Français d'origine berbère. Son nom de famille signifie d'ailleurs « olivier » dans la langue berbère.

À lire aussi :  Une femme enlevée et violée par deux Algériens à Toulouse

Eric Zemmour s’attaque souvent à l’Algérie

Le journaliste controversé s’est distingué, maintes fois, par ses attaques médiatiques contre l’Algérie.  Le 13 février dernier, Eric Zemmour s’en est pris, comme à son habitude, à l’Algérie, en évoquant les décisions du général De Gaulle et celles de Jacques Chirac, concernant la période coloniale de "l’Algérie française". Il avait déclaré que c'est le général De Gaulle qui avait donné l’indépendance à l’Algérie pour le bien des Français, car, a-t-il estimé, « le FLN ne se battait pas mais perpétrait des actes terroristes ».

En octobre dernier, le polémiste français, invité de Christine Kelly dans l’émission « Face à l’Info » de CNews, a dit assumer les massacres du Général Bugeaud en Algérie et invite les Français à faire de même ainsi qu’à assumer l’histoire de la France. C'était le dérapage de trop de Zemmour, qui tentait de prouver encore son sentiment d’appartenance au peuple français.

« Quand le Général Bugeaud arrive en Algérie. Il commence à massacrer les musulmans et même certains Juifs. Eh bien moi, je suis aujourd’hui du côté du Général Bugeaud. C’est ça être Français », a-t-il asséné.

Le 18 décembre, l’éditorialiste du Figaro a eu des mots sévères envers le pouvoir algérien, sur le plateau de CNews. « L’Algérie, c’est une caste au pouvoir qui donne des bribes et qui, quand elle a un problème, insulte la France et laisse partir un peu d’immigrés pour ouvrir la cocotte-minute ».  Zemmour s’est aussi attaqué à l’hymne national algérien. « (C'est) le seul hymne au monde qui désigne dans ses propres mots un adversaire, en l’occurrence la France. »