Le transfert des devises par les Algériens depuis et vers le pays est régi par un règlement strict. Depuis la loi de Finances 2020, les ressortissants algériens ont l'autorisation de transporter, à l'entrée ou à la sortie du territoire national, le montant de 5000 euros, ou l'équivalant en d'autres devises, sans avoir à faire une déclaration aux services de la douane. Une réglementation parfois bafouée par certains voyageurs, qui recourent à d’autres procédés afin de pouvoir faire sortir ou rentrer leurs devises d’une manière illicite.

Souvent les concernés optent pour des procédés classiques, à savoir le camouflage de leur argent à transférer dans des bagages où à l’intérieur de leurs vêtements pour échapper aux contrôles de la police et de la douane au niveau des ports et aéroports. Une « tactique » à laquelle les contrôleurs sont rodés et qui finit souvent par l’arrestation des auteurs de ce délit.

C’est ce qui s’est passé d’ailleurs ce mercredi 3 novembre au niveau de l’aéroport d’Oran, à l’ouest de l’Algérie, lorsque les éléments de la police des frontières au niveau de cette infrastructure ont réussi à interpeller une passagère avec une somme importante en devise, qu’elle voulait transférer en France.

15 800 euros découverts chez une passagère qui devait prendre un vol Oran-Paris

Selon le site arabophone Ennahar, les éléments de la deuxième brigade de la police algérienne des frontières (PAF) ont réussi à déjouer une tentative de transfert illicite de devise vers l’étranger au niveau de l’aéroport Ahmed Benbella, d’Oran. Selon les informations recueillies par la même source, l’opération a eu lieu lors de la fouille ordinaire des bagages des voyageurs qui allaient embarquer vers la capitale française, Paris. Une opération qui a permis de découvrir la somme de 15'800 euros, dans les bagages d’une passagère.

À lire aussi :  Un réseau de trafic de visas démantelé à Alger

Le 24 octobre dernier, une importante somme d'argent estimée à 96 000 euros et une quantité de bijoux ont été découverts, dans un avion de la compagnie aérienne algérienne Air Algérie. Ce véritable trésor a été trouvé par une hôtesse de l'air, à bord de l’appareil qui devait assurer le vol Alger-Dubaï.