La campagne électorale pour les présidentielles françaises d'avril 2022 s'annonce dure et surtout jonchée de coups bas et de petites phrases. En effet, la présence de candidats d’extrême droite, bien placés dans les sondages, présage une campagne violente. Éric Zemmour, le polémiste candidat, a annoncé les couleurs en s'attaquant au président actuel et candidat à sa propre succession. De son côté, Emmanuel Macron a réagi à ces attaques et a répondu au candidat de l’extrême droite.

En effet, le président français s'est exprimé, ce mercredi 8 décembre, au micro de France Bleu Auvergne sur les propos d'Éric Zemmour concernant la Seconde Guerre mondiale et le régime du maréchal Pétain. « Cette histoire, nous l’avons vécue, elle est écrite par les historiennes et historiens, et c’est une bonne chose de s’y tenir », a déclaré Emmanuel Macron. Il a ajouté : « gardons-nous de la manipuler, de l’agiter, de la revoir ». Le président français déclare également : « je pense que l’histoire, nous gagnons à la respecter, à l’apprendre, permettre aux historiennes et historiens sur la base de traces et de documents de construire une vérité historiographique ». Il a tenu à « saluer le courage de ces 80 parlementaires, qui, à Vichy, se sont opposés à ce qui était l’esprit de défaite, et ont dit non ».

Quant au porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, il a affirmé à l’issue du Conseil des ministres qu' « il y a plusieurs visions de l’histoire de France qui s’affrontent aujourd’hui dans le débat public. La nôtre, c’est qu’un travail d’historiens se base sur des faits, sur des documents, sur des recherches, et non sur des lubies personnelles, des volontés d’instrumentalisation politique ». « Ceux qui effacent les crimes du passé justifient en quelque sorte ceux du futur et nous devons au contraire apprendre du passé dans toute sa complexité, y compris des pages les plus sombres de notre histoire », a-t-il averti.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Cette réaction du président français est une réponse claire à Éric Zemmour, qui affirme régulièrement que le maréchal Pétain a « protégé les juifs français et donné les juifs étrangers ».