Lors de son premier meeting électoral, animé le dimanche 5 décembre à Villepinte, Éric Zemmour, désormais candidat à la présidentielle française, promet aux français « zéro immigration ». Il a réitéré en outre ses positions moult fois exprimées concernant l'immigration, qu'il compte combattre de toutes ses forces.

Le 30 novembre dernier, Éric Zemmour a officiellement annoncé sa candidature aux élections présidentielles françaises qui se dérouleront le printemps 2022. Le dimanche 5 décembre, il a animé son premier meeting électoral. Initialement prévu au Zénith, dans le XIXe arrondissement de Paris, le meeting a finalement été tenu à Villepinte, à une vingtaine de kilomètres.

Des manifestants pour empêcher le meeting électoral de Zemmour

Pour cause, des centaines de personnes sont descendues dans la rue à l'appel d'organisations syndicales, des  partis de gauche et d'associations. Les manifestants ont défiler pour empêcher ce meeting et dénoncer la candidature d'Eric Zemmour. Le rendez-vous électoral a été entaché d'ailleurs de plusieurs incidents et des interpellations ont été enregistrées dans les rangs des manifestants, indiquent-on.

Ce brouhaha n'a pas empêché Éric Zemmour de prendre la parole devant 15 000 personnes, selon les organisateurs. « Près de 15 000 Français qui ont bravé le politiquement correct, les menaces de l’extrême gauche et la haine des médias », a déclaré Éric Zemmour.

À lire aussi :  Marine Le Pen demande la fermeture de plus de mosquées

Zemmour promet à « l'immigration zéro » à la France

Dans son discours, le candidat à la présidentielle française a évoqué plusieurs sujets liés à l'actualité, et présenté plusieurs points de son programme : emplois, industrie, islam de France et surtout immigration, son thème de prédilection. Éric Zemmour n'y est d'ailleurs pas allé par le dos de la cuillère pour annoncer une lutte sans merci contre cette immigration non contrôlée qu'il a toujours dénoncée et condamnée.

Zemmour veut renvoyer tous les migrants clandestins

« L'immigration zéro deviendra un objectif clair de notre politique », a t-il ainsi déclaré. Il a promit par ailleurs de « renvoyer tous les clandestins présents illégalement sur le sol Français » et d'« expulser immédiatement les délinquants étrangers ».

Il envisage également de « déchoir les criminels binationaux de leur nationalité française ». Éric Zemmour a annoncé que toutes ces propositions seront soumise au peuple français, par voix d'un referendum qu'il veut organiser si bien sûr il est élu président de la République française au printemps 2022.