La compagnie Air Algérie, qui fait face à la grogne d'un demi-million de clients réclamant le remboursement de leurs billets non consommés, se retrouve dans une situation qui risque de lui coûter très chère.

En effet, la Coordination des Algériens en Europe et au Canada, possesseurs de billets non remboursés par Air Algérie, a révélé que plusieurs banques étrangères ont engagé des poursuites contre Air Algérie en raison de son incapacité à indemniser des centaines de milliers de clients algériens et étrangers, qui ont payé leurs billets il y a 2 ans, par carte bancaire. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk dans son édition du 22 décembre 2021.

La coordination considère la démarche des banques comme une mesure pour protéger leurs clients, qui ont effectué des virements financiers sur le compte d'Air Algérie sans bénéficier de voyage. C'est ce que le droit international de l'aviation civile considère, selon la coordination, comme une violation au premier degré des droits des voyageurs, « dont la peine peut mener à geler des comptes bancaires et à saisir les avions des compagnies contrevenantes, si le nombre de victimes dépasse une certain seuil ».

Un demi-million de clients d'Air Algérie réclament le remboursement de leurs billes

Une limite largement atteinte dans le cas d’Air Algérie, selon la Coordination, qui chiffre le nombre des clients qui réclament le remboursement de leurs billets à plus de 500 000. « Un chiffre énorme, qu’aucune autre compagnie au monde n’a encore atteint et qui remet en cause la crédibilité d’Air Algérie », selon la même source.

À lire aussi :  Vols France-Algérie : Tassili Airlines lance une offre exclusive

« Des centaines de milliers d'Algériens dans différents pays européens et même au Canada sont dans une impasse avec Air Algérie, qui a fermé tous les canaux de dialogue avec eux, et n'a rien révélé de nouveau concernant leur indemnisation », affirme à ce propos Hocine Benyoucef, représentant de la Coordination en France dans les colonnes d’Echorouk.

Possible saisie de ses avions et gel des avoirs d'Air Algérie en Europe

Une situation qui a contraint les victimes à se rendre dans les banques avec lesquelles elles traitent, selon la même source,  qui affirme que les banques en question, après leurs recours à des avocats spécialisés en droit de l'aviation civile, ont promis à leurs clients de « prendre toutes les mesures légales pour contraindre Air Algérie » à les indemniser .

« La justice peut aller jusqu’à à geler les comptes bancaires d'Air Algérie et saisir ses avions dans divers aéroports européens dans le cas où elle continuerait à priver ses clients d'indemnisation », explique le représentant de la Coordination en révélant que lui-même avait payé 3 000 euros en janvier 2020 pour un voyage à bord d’Air Algérie avec sa femme et ses 5 enfants depuis la France vers l’Algérie, prévu le mois d’août de la même année, avant que son vol ne soit annulé à la suite de la fermeture des frontières algériennes.

À lire aussi :  Comprendre les relations aériennes entre l'Algérie et la France

La direction d'Air Algérie souhaite régler le problème « à l'amiable »

De son côté, le chargé de communication d'Air Algérie, Amine Andaloussi, a indiqué que le non-remboursement de plus d'un demi-million de billets est devenu « un véritable souci pour les responsables de la compagnie, qui souffre de problèmes financiers ». Des problèmes financiers qui empêchent, selon lui, Air Algérie de rembourser un nombre aussi important de billets.

Le même responsable a par ailleurs rassuré les clients d’Air Algérie en affirmant que la compagnie a « entamé le processus d'indemnisation des clients en permettant notamment à ceux qui souhaitent reprogrammer des billets au cours des prochaines semaines ».

Amine Andaloussi a indiqué également que « tous les clients  concernés par l'indemnisation seront pris en charge, mais progressivement, conformément aux capacités financières de l'institution, qui a été fortement affectée par la pandémie de Covid-19 ».

À propos de la possibilité de voir la justice geler les comptes bancaires d'Air Algérie à l’étranger et saisir ses avions dans certains aéroports en Europe, le chargé de communication d’Air Algérie a affirmé que « jusque-là [il n'y a eu] aucune convocation dans ce sens et nous souhaitons ne pas arriver à une telle situation en paravent à régler cette question de remboursement des billets à l’amiable avec nos clients ».