La chanteuse kabyle Malika Domrane est en deuil. Elle vient de perdre son frère qui a succombé, mardi 28 décembre 2021, à ses blessures suite à l'agression dont il a été victime il y a plus d'un mois. Salem Domrane était plongé dans un coma profond depuis l'incident. 

« Désireux de défendre un homme sans défense, un trisomique, Salem Domrane mon petit et unique frère fut à son tour agressé dans son café, sis en dessous de son domicile, prés de quatre hommes témoins oculaires », avait indiqué la diva de la chanson kabyle dans une publication sur sa page Facebook, le 19 décembre dernier.

Et de poursuivre : « voilà, Salem paye cher son empathie et sa générosité ! Par surprise, l'agresseur l'attaque de dos, répétant les coups sur la tête assénés à l'aide d'une bouteille. Une fois à terre, sans conscience, l'agresseur s'acharne sur sa victime en sang avec une arme blanche, un couteau tranchant sur toutes les parties du corps presque sans vie et surtout sans réaction ».

Salem Domrane décède après l'agression

Malika Domrane, qui habite à Tizi Hibel dans la wilaya de Tizi-Ouzou, avait même donné le nom de l'agresseur de son frère, qui était toujours en fuite. « Je veux ici, par ce message affirmer que je n'ai aucune intention de verser dans la vengeance, la vendetta. Ce n'est pas mon genre et encore moins mon monde, je désire seulement rencontrer ce jeune criminel, en face à face pour lui demander les motivations de son acte ignoble », a-t-elle souligné.

À lire aussi :  France : Un retraité algérien trainé par une voiture sur 100 m

La chanteuse kabyle, qui a bercé des générations entières, a par ailleurs souligné l'état critique dans lequel se trouvait son frère. « J'informe mes amies et mes fans de l'état critique de Salem, en attente d'une chance minime de sortie d'un coma profond dont lequel il est plongé depuis un mois et un jour. Le pronostic des médecins n'est pas de bon augure, j'ai peur pour mon petit frère », a-t-elle écrit. Salem Domrane a fini donc par rendre l'âme mardi 28 décembre.

L'assassin du frère de Malika Domrane est toujours en cavale

« Maudit mois de décembre où j'avais perdu mes parents et aujourd'hui c'est au tour de mon unique frère Salem Domrane », a annoncé dans la matinée Malika Domrane qui n'a pas caché sa peine. « Je suis désespérée », a-t-elle affirmé, indiquant par ailleurs que « l'assassin est toujours en cavale ».