Malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, les candidats à l'immigration clandestine n'ont pas renoncé à leur projet : atteindre un des pays de l'Union européenne. Le nombre de migrants clandestins en provenance du sud de la méditerranéen a atteint, en 2021, le nombre record de près de 200 000 arrivés, selon les statistiques officielles.

Dans un communiqué publié le 11 janvier sur son site, l'agence européenne des frontières (Frontex) a annoncé que près de 200 000 migrants clandestins sont arrivés dans les pays de l'Union européenne durant l'année 2021. C'est le chiffre le plus élevé depuis 2017, selon la même source, qui précise que le nombre de clandestins ayant franchit illégalement les frontières extérieures de l'UE était de 57 % plus élevé qu'en 2020 et 36 % par rapport à 2019.

Près de 200 000 migrants clandestins ont rejoint l'UE en 2021

« Le nombre d'arrivées clandestines dans l'UE en 2021, tout juste inférieur à 200 000, est désormais supérieur aux niveaux d'avant la pandémie », explique l'agence européenne des frontières (Frontex). « Cela suggère que des facteurs autres que la levée des restrictions à la mobilité mondiale sont à l'origine de l'augmentation de la pression migratoire », relève la Frontex.

À ce propos, la Frontex explique que l'un des facteurs ayant boosté l'afflux des migrants clandestins en 2021 vers les pays de l'UE est lié à la situation à la frontière de le Biélorussie. « L'un de ces facteurs était sans aucun doute la situation aux frontières de la Biélorussie, ce qui en fait une autre année au cours de laquelle la migration a été utilisée dans une opération hybride ciblant la frontière extérieure de l'UE », explique la Frontex.

La majorité des migrants arrivés depuis la Méditerranée occidentale sont des Algériens

L'agence européenne, qui a relevé que « les Syriens sont restés la nationalité la plus fréquemment signalée parmi les personnes détectées lors du franchissement de la frontière de l'UE », a également noté « une  forte augmentation des arrivées de migrants par la Méditerranée centrale ». C'est d'ailleurs la principale route empruntée par les migrants, à travers laquelle 65 362 clandestins, soit près du tiers du total, sont arrivés.

À lire aussi :  Rapatriement des dépouilles de la diaspora algérienne : Tout ce qu'il faut savoir (dossier)

Les Tunisiens sont les premiers migrants clandestins arrivés dans l'UE en empruntant la route de la Méditerranée centrale, suivis par les Marocains et les Algériens, selon la Frontex, qui précise l'augmentation du nombre de migrants sur cette route a été de 83 % par rapport à 2020.

Sur la route de la Méditerranée occidentale, environ 18 000 migrants ont été recensés en 2021, soit un nombre stable par rapport à la même période en 2020, selon la Frontex. La majorité des migrants étaient de nationalité algérienne, suivis des Marocains, selon la même source.