Arrêtés il y a quelques jours, les mis en cause dans l'affaire de l'escroquerie dont ont été victimes des étudiants algériens sont passés aux aveux. Dans des déclarations filmées et diffusées le mardi 18 janvier 2022 sur la chaine de télévision étatique algérienne, ils ont expliqué leur manière de procéder et ont raconté ce scandale dans ses moindres détails.

Dans un communiqué rendu public le samedi 15 janvier 2022, la DGSN a annoncé l'arrestation de trois personnes qui avaient escroqué – via des agences fictives – 75 étudiants algériens. Ce scandale avait en fait éclaté fin décembre dernier. Ces étudiants ont été arnaqués par ces agences fictives qui leur promettaient des voyages pour étudier en Russie, en Turquie ou en Ukraine.

Des influenceurs ont par ailleurs été cités dans cette affaire. On reprochait à ces derniers, dont Rifka et Numidia Lezoul, d'avoir fait la promotion de ces entreprises. Ce mardi 18 janvier, la DGSN revient encore sur cette affaire en diffusant cette fois les aveux des mis en cause qu'elle avait filmés. Ces derniers ont raconté leur manière de faire. Certains influenceurs ont également été entendus et leurs déclarations ont été diffusées.

Numidia Lezoul en fuite ?

Numidia Lezoul manquait à l'appel. Celle-ci, il est vrai, a disparue des radars depuis quelques jours. Elle se fait rare sur les réseaux sociaux, elle qui était très active sur les différentes plateformes. Cette absence prolongée a fait dire à plusieurs médias d'information algériens qu'elle s'est enfuie pour éviter de répondre devant la justice.

À lire aussi :  La France a-t-elle l'obligation d'héberger les sans-papiers sans abri ?

Mais rien n'est sûr. Les informations relayées par ces sources restent de l'ordre de la spéculation. Il faudra sans doute attendre les prochains jours pour connaitre les réelles raisons de l'absence de l'influenceuse algérienne Numidia Lezoul.

Future Gate : Numidia et Rifka gravement accusés

Cette dernière a été gravement accusée par le principal prévenu dans cette affaire. Oussama Rezagui, le responsable de l'agence Future Gate, a affirmé dans son témoignage que Numidia Lezoul a bel et bien encaissé de l'argent. « Elle a pris 35 millions (de centimes de dinars, NDLR) comme première tranche et son manager est venu quelques jours après me réclamer 110 millions », a-t-il précisé. Oussama Rezagui a soutenu que Numidia Lezoul n'arrêtait de le menacer de payer, à défaut, elle divulguera tout.

Le même responsable a affirmé en outre que l'autre influenceur, Rifka en l'occurrence, a également pris beaucoup d'argent. « Une première fois, on a remis à son manager 110 millions. Une autre fois, on lui a donné 400 millions, puis 120 millions. Cela sans compter les billets d'avion », a-t-il soutenu. Selon le même orateur, Stanley, qui est également un influenceur algérien, a pris de son coté 35 millions puis 70 millions.

Scandale Future Gate : Rifka et Stanley ripostent

Pour Oussama Rezagui, sa séquestration et tous les problèmes qui ont éclaté dans cette affaire est à cause des ces influenceurs. Ce n'est pourtant pas de l'avis de ces derniers. Rifka et Stanley ont soutenu dans leur témoignages qu'ils étaient victimes tout comme les étudiants dans cette affaire. Ils ont affirmé qu'ils ont été contactés par le responsable de cette agence, qui a réussi à les convaincre de faire de la promotion à son entreprise.

À lire aussi :  Le premier homme français dans l'espace est en Algérie

Ils ne se sont rendu compte, ont-ils déclaré, qu'il s'agissait d'une supercherie qu'après avoir débuté le travail et rencontré les étudiants victimes de l'arnaque. Ces derniers étaient censés payer une somme d'argent en Algérie, raconte, Stanley. Mais à l'arrivé dans le pays où ils sont envoyés, ils seront dans l'obligation de payer un autre montant pour continuer à être orientés dans leurs démarches.