Nouveau rebondissement dans l'affaire d'escroquerie dont ont été victimes 75 universitaires algériens. Les principaux acteurs de cette affaire ont été arrêtés, affirme la Sûreté nationale dans un communiqué rendu public ce samedi 15 janvier 2022.

L'affaire a éclaté fin décembre dernier. Des étudiants sont montés au créneau pour crier au scandale et dénoncer l'arnaque dont ils étaient victimes. Ces étudiants ont indiqué, sur les réseaux sociaux, que des agences leur ont proposé de les aider à suivre leurs cursus universitaires à l'étranger en contrepartie d'une somme d'argent.

Les services de sécurité, s'est-il avéré, se sont saisis de l'affaire, dans laquelle seraient impliqués des influenceurs algériens. On reproche à ces derniers le fait d'avoir fait la promotion de ces agences et de leurs « offres » aux étudiants. Le célèbre influenceur algérien Rifka avait d'ailleurs été cité dans ce scandale.

Arnaque des étudiants algériens : Trois individus arrêtés

Dans un communiqué rendu public le samedi 15 janvier, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a indiqué que 75 étudiants ont été victimes de cette escroquerie. Le nombre pourrait encore augmenter dans la mesure où l'enquête se poursuit encore. Dans son document, la DGSN a appelé en effet toute personne ayant été arnaquée à se rapprocher de ses services.

À lire aussi :  Guerre d'Algérie : révélations sur les prisons de Normandie

La même source affirme par ailleurs que 3 individus ont été interpellés. Il s'agit des responsables des agences fictives qui ont escroqué les étudiants algériens. Des agences dont les sièges situés dans différentes wilayas du pays et à l'étranger ont été localisées, souligne la même source. Celles-ci travailleraient, d'après la DGSN, avec des contacts à l'étranger.

Les influenceurs algériens seront-ils convoqués ?

Ces arnaqueurs, qui promettaient des voyages et des études en Ukraine, en Russie et en Turquie aux victimes, ont fait appel à des influenceurs algériens pour les aider à faire la promotion de leurs offres. Il est donc fort possible que ces influenceurs soient convoqués par la justice pour se faire entendre ou témoigner. En somme, cette affaire est loin d'avoir livré tous ses secrets.