Un SDF de 23 ans, qui se présentait comme un ressortissant algérien, a agressé, lundi 7 mars 2022, une policière dans un commissariat de Paris. Se trouvant en grade à vue pour une affaire de vol, le jeune algérien avait étranglé cette fonctionnaire de police avant de tenter de lui dérober son arme.   

Interpelé le weekend dernier par la police pour une affaire de vol à main armée, Amine, un jeune sans domicile fixe (SDF) de 23 ans, qui se présentait aux enquêteurs comme un ressortissant algérien, a fait la une des médias en France. Et pour cause, ce jeune qui a été placé en garde à vue a été coupable d’une agression sur une policière dans les locaux du commissariat du XIe arrondissement de Paris, rapporte le site Actu.fr.

Le jeune Amine, qui se trouvait en garde à vue au niveau du commissariat, a demandé depuis sa cellule aux agents de police qui le surveillait de se rendre aux toilettes. Une policière est venue lui ouvrir la porte et l'a accompagné. C'est au moment de revenir à sa cellule que le mis en cause s'est jeté sur la policière et l'a étranglée, précise la même source.

Le SDF algérien a tenté aussi de s’emparer de l’arme de la policière

Le jeune algérien aurait par la suite tenté de dérober l’arme de la policière. « La prise a duré de longues secondes et l'agresseur a tenté de s'emparer de l'arme de la policière, sans réussir. Elle a perdu connaissance quelques instants, mais son collègue a heureusement très vite réagi et a évité le pire », confie une source policière citée par Actu.fr.

À lire aussi :  Mutinerie dans le plus grand Centre de rétention de sans-papiers en France

Alertés, des sapeurs-pompiers se sont rendus au commissariat pour prendre en charge la policière avant de l’évacuer à l'hôpital Saint-Antoine dans le XIIe arrondissement. Son état de santé n'inspire pas d'inquiétude.  Quant au jeune algérien, il risque désormais gros.

En effet, déjà accusé de vol à main armée, ce qui lui avait valu une garde à vue, Amine fait désormais face à une autre accusation : tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique. Il a été d’ailleurs déféré au parquet de Paris. « Cet individu a tout simplement essayé d’ôter la vie à une collègue de 22 ans en l’étranglant […] Nous attendons une réponse pénale à la hauteur de ces faits abjects », affirme Yoann Maras, secrétaire régional du syndicat Alliance Police nationale Paris.