Confortée par les derniers sondages, qui lui promettent une place au deuxième tour, Marine Le Pen continu de faire une campagne sans coup d'éclat. L'outsider de Macron à la présidentielle 2022 en France se veut une candidate sérieuse qui s'adresse à tous les Français. Dans cette optique, la candidate lorgne du côté des défenseurs de la cause animale. Pour plus de crédibilité, elle s'est targuée de sa proximité avec Brigitte Bardot.

En effet, lors de son passage au 19:45 sur M6 le 24 mars, Marine Le Pen est revenue sur ses relations avec Brigitte Bardot. Face à Xavier du Moulins, qui a demandé à la candidate du Rassemblement national si elle était déçue que Brigitte Bardot, qui avait pourtant voté pour elle en 2017, ne lui réitère pas sa confiance, Marine Le Pen a affirmé : « J’ai de très bons rapports avec Brigitte », en l'appelant par son prénom pour réaffirmer la proximité entre les deux femmes.

Profitant de la perche tendue par le journaliste, la candidate de l’extrême droite, qui connait l'influence de Brigitte Bardot dans les milieux de la défense de la cause animale, a étalé son programme concernant les animaux. « Moi, je fais beaucoup pour la protection animale. J’intègre cela dans la Constitution, je crée un statut pour l’animal, car, aujourd’hui, l’animal n’a pas de statut, il est un meuble même s’il est considéré comme un être sensible. […] Je crois qu’il faut qu’il ait un statut juridique précis », a t-elle déclaré.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Toutefois, ces mesures sont loin de répondre à celles réclamée par Brigitte Bardot. L'ancienne actrice réclame en effet aux candidats d'interdire la tauromachie ; une mesure que Marine le Pen ne va pas prendre.

Par ailleurs, Marine Le Pen a essayé de remettre en doute la décision prise par Brigitte Bardot, qui avait annoncé qu'elle ne voterait pas pour la représentante du Rassemblement national, mais glisserait le bulletin de vote de Nicolas Dupont-Aignan dans l'urne.

La candidate du rassemblement national a déclaré : « Je ne sais pas si elle soutient Dupont-Aignan ». Une déclaration qui peut semer le doute au moment où Brigitte Bardot, engagée depuis de nombreuses années dans la lutte contre la maltraitance envers les animaux, avait déclaré qu'elle était davantage séduite par le programme de Nicolas Dupont-Aignan.

Ni Le Pen ni Zemmour ?

L'ancienne actrice française, qui a voté pour Marine Le Pen en 2007, semble s’éloigner cette année de l’extrême droite. En effet, en annonçant ne pas voter pour Marine le Pen, elle confirme que son candidat cette année ne sera pas de cette tendance politique.

Déjà en février dernier, Brigitte Bardot a carrément poussé un coups de gueule contre Éric Zemmour. Elle avait indiqué, dans une lettre adressé au candidat du parti Reconquête, qu'elle était « anéantie » par les paroles « insoutenables » que le candidat avait proféré concernant la chasse.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Brigitte Bardot avait ajouté qu'« un cœur sec et indifférent à la souffrance qu'elle soit humaine ou animale ne peut sauver la France, ni en être Président ». Cette lettre a ainsi mis fin à la sympathie que Brigitte Bardot affichait envers Éric Zemmour.