Un ressortissant algérien s'est distingué par un geste courageux et héroïque lors de la fusillade qui a eu lieu mardi 12 avril dernier au niveau du quartier Brooklyn, à New York. Houari Benkada, 27 ans, a risqué sa vie pour sauver une femme enceinte. Il a été d'ailleurs blessé sur le coup. Il est actuellement à l'hôpital. 

Le quartier de Brooklyn, à New York, a été secoué dans la matinée du mardi dernier par une attaque à l'arme à feu perpétrée par un individu dans une station de métro. La fusillade a fait 23 blessés, dont un Algérien qui a été touché au genou.

Ce dernier, répondant au nom de Houari Benkada ans aurait peut-être pu éviter la blessure, car il avait la possibilité de fuir. C'est ce qu'il a tenté d'ailleurs de faire avant d'être interpellé par la détresse d'une femme enceinte qui se trouvait devant lui.

Un Algérien protège une femme enceinte au péril de sa vie

Le jeune homme a toute de suite abandonné son idée de fuir et a tenté de protéger la femme et à l'aider à descendre du train. Pour ce faire il l'a serra contre lui, utilisant du coup son corps comme bouclier contre les balles qui ne s'arrêtaient pas. Selon la police de New York, citée par plusieurs sources médiatiques, l'auteur de l'attaque avait tiré 33 balles. L'une d'elles a d'ailleurs touché le jeune algérien au niveau du genou. Il a été ensuite transporté vers l'hôpital. Sa vie n'est pas en danger, souligne-t-on. D'ailleurs, sur son lit d'hôpital il a accordé un entretien à la chaine de télévision CNN dans lequel il a raconté sa mésaventure.

À lire aussi :  Paris : Deux Marocains et un Algérien agressent un touriste pour lui voler sa Rolex

Il a ainsi confié que l'assaillant était assis à côté de lui dans le train. « Le type était à côté de moi, mais je n’ai pas vu son visage », a-t-il indiqué. Avant de passer à l'acte, le criminel a pris le soin de lancer des fumigènes. « Tout ce que vous voyez alors était de la fumée noire », renchérit Houari Benkada. Devant la scène de panique qui s'en est suivie, le ressortissant algérien avait comme « seule priorité d’aider cette femme enceinte ». Chose qu'il a faite au péril de sa vie puisqu’il a été lui-même touché. Il avait senti alors « la pire douleur de toute [sa] vie », a-t-il affirmé. Il est à noter que le présumé auteur de la sanglante fusillade a été arrêté le lendemain, soit mercredi dernier.