La compagnie Air Algérie, longtemps pointée du doigt pour sa mauvaise gestion et ses nombreuses tares, veut désormais tourner la page. Les dernières décisions du gouvernement au profit de la compagnie nationale devront permettre à cette dernière d’engager un plan de développement et s’ouvrir à la concurrence.

Le Conseil des ministres, tenu dimanche dernier, a été accueilli avec soulagement par les responsables de la compagnie Air Algérie. La réunion a apporté plusieurs bonnes nouvelles pour la compagnie nationale. Le gouvernement a décidé d’approuver le plan de vol d’Air Algérie en prévision de la saison estivale. Le nouveau programme de vols sera annoncé de façon officielle à travers un décret exécutif, précise un communiqué du Conseil des ministres.

L’autre annonce du gouvernement concerne le renforcement de la flotte d’Air Algérie. Longtemps souhaité par la direction de la compagnie, le renouvellement de la flotte d’Air Algérie est désormais approuvé par le gouvernement. Ce dernier a donné enfin son feu vert pour l’acquisition de 15 nouveaux avions par la compagnie Air Algérie, selon les termes du même communiqué.

Le renforcement de la flotte d’Air Algérie avec 15 nouveaux avions sera d’un grand apport pour la compagnie, estime Amine Andaloussi, le chargé de communication d’Air Algérie dans une déclaration au journal arabophone Echorouk. « La décision apporte une vision prospective et un renfort à l’économie nationale à travers notamment une redynamisation du nouvel aéroport d’Alger avec plus de 15 millions de voyageurs par an », explique-t-il.

Avec l’acquisition de nouveaux appareils, la compagnie Air Algérie, dont la flotte est devenue vieillissante, sera également en mesure de « développer le plan d’exportation des produits algériens vers différentes destinations et cela passera par l’achat de gros avions de fret », indique Amine Andaloussi. Le renforcement de la flotte permettra surtout à Air Algérie de booster ses prestations touristiques et commerciales, ses deux véritables raisons d’exister.

Air Algérie va « augmenter le nombre de vols » et procédera à « la baisse des prix »

À ce propos, le porte-parole d’Air Algérie indique qu’avec l’approbation par le gouvernement du nouveau plan de vol, la compagnie « va retrouver son programme habituel dès la saison estivale ». Une situation qui permettra à Air Algérie « de travailler à plein régime » et « répondre aux demandes de la communauté nationale à l’étranger en prévision de la saison estivale », explique-t-il. « Avec le nouveau plan, Air Algérie va augmenter le nombre de vols et procédera à la baisse des prix », ajoute-t-il.

D’autre part, Amine Andaloussi a indiqué que la direction d’Air Algérie va entamer une étude pour « situer ses besoins concernant le développent de ses liaisons en Afrique, en Asie et en Amérique ainsi que le renforcement de ses lignes intérieures et le développement du fret de marchandises ». C’est à l’issue des résultats de cette étude que la compagnie Air Algérie va décider de « la qualité des avions à acquérir », ajoute-t-il.

Air Algérie, qui dispose actuellement d’une flotte de 56 appareils, sera renforcé pour atteindre 71 avions. « Avec l’acquisition de ces 15 nouveaux appareils, Air Algérie va s’ouvrir à la concurrence et visera à atteindre les standards internationaux dans le secteur de l’aviation », affirme encore le chargé de communication d’Air Algérie. Cela passera par « l’augmentation du nombre de vols, la mise en place d’un système tarifaire concurrentiel et l’amélioration des services au profit des clients », explique-t-il.

Les nouveaux avions seront commandés auprès d’Airbus et Boeing

Pour Amine Andaloussi le feu vert accordé par le gouvernement à Air Algérie pour l’achat de 15 nouveaux avions est une « décision stratégique » pour « le renforcement et la rénovation  de la flotte » de la compagnie. À ce propos, Air Algérie va « lancer un avis d’appel d’offres pour l’achat des nouveaux appareils, en fonction des besoins auprès des deux constructeurs Airbus et Boeing ». Le prix moyen de ces nouveaux avions est de 100 millions de dollars, précise la même source.

Toutefois, l’acquisition de ces 15 nouveaux avions ne va pas intervenir dans l’immédiat, selon Amine Andaloussi « la durée de fabrication de ces appareils sera entre deux et cinq années ». Cette durée s’explique selon lui par « la forte demande des compagnies aériennes dans le monde pour l’achat de nouveaux avions, notamment avec l’amélioration de la situation sanitaire ».

Concernant le financement de l’achat de ces 15 nouveaux avions, une source de la direction de la compagnie Air Algérie a expliqué que cette dernière « va solliciter un prêt au niveau des banques ». C’est la même procédure suivie par Air Algérie lors des précédentes opérations d’achat de nouveaux avions, explique la même source. « Le payement de ces nouveaux avions  va s’effectuer en trois étapes », selon le cahier des charges établi par Air Algérie. Le remboursement du prêt bancaire se fera selon « un échéancier qui prendra en compte le statut commercial et public » de la compagnie Air Algérie, ajoute la même source.