Après des années de succès des deux côtés de la Méditerranée, le chanteur algérien Soolking était en tournée au Canada et au États-Unis à la conquête d'un nouveau public. Une tournée durant laquelle la star algérienne a fait un tabac.

Programmée depuis plusieurs mois, mais reportée en raison de la crise sanitaire, la tournée en Amérique du Nord du rappeur algérien Soolking a finalement eu lieu en ce mois de mai. Une tournée qui l'a mené de Montréal à Washington en passant par Chicago et New York. Le 13 mai dernier, Soolking a eu le privilège de se produire dans la mythique salle de l'Apollo Theater de New York.

Le chanteur algérien lui-même n'y croyait pas. « Je ne pensais pas qu'un jour dans ma vie j'allais venir chanter ici. Là, je suis là, et franchement, je kiffe », a confié Soolking lors d'un entretien accordé à l'AFP à l’issue de son concert dans la légendaire salle d'Harlem, qui avait accueilli des légendes de la musique américaine telles que Billie Holiday, Aretha Franklin et James Brown.

Soolking à la découverte de son public aux États-Unis

« C'est une salle mythique comme nous à Paris l'Olympia. Il y a eu beaucoup d'artistes légendaires qui y ont performé. Donc c'est un honneur pour moi et c'est cool. Je suis content », a ajouté celui qui partage sa vie entre la France et l’Algérie. Le concert de Soolking à New York a été une vraie réussite. Des centaines de spectateurs, notamment ceux de la diaspora algérienne aux USA, sont venus écouter celui qui se présente comme l’artiste « sans-frontières ».

Pour les fans de Soolking aux États-Unis, notamment ceux issus de la diaspora algérienne, ce concert à New York était l'événement à ne pas manquer. « C'est juste génial de voir quelqu'un de notre pays avoir son nom en lumière à New York. C'est incroyable, il représente l'Algérie », lance à l’AFP Sarah H., âgée de 26 ans, venue avec trois cousins assister au concert de Soolking. « C'est tellement une icône dans notre pays. Ça fait chaud au cœur », se réjouit pour sa part Dilia, âgée de 18 ans.

L'Ambassade des États-Unis en Algérie félicite Soolking pour la réussie de sa tournée

L'ambassade des États-Unis en Algérie a aussi tenu à féliciter le chanteur algérien à la suite du succès de sa tournée, qui l’a mené dans 5 grandes villes américaines. Dans un message publié le 15 mai 2022 sur sa page Facebook, l’ambassade des USA a tenu à saluer la performance de Soolking tout en publiant une série de photos de son dernier concert à Washington. Sur l’une des photos, on voit l’épouse de l’ancien ambassadeur des USA en Algérien au milieu des spectateurs, avec le drapeau algérien.

Soolking, dont la chanson « Liberté », a été l'un des hymnes des manifestants algériens lors du Hirak, se veut avant tout un chanteur universel. « Peu importe le pays où on m'écoute », lance l’artiste aux multiples inspirations, entre hip-hop, raï et musique latino. Soolking, de son vrai nom Abderraouf Derradji, dit qu’il  veut d'abord « aller chercher l'humain », puisque « la musique avant tout, c'est du feeling », explique-t-il.