L’Algérie ouvrira un nouveau consulat général aux États-Unis. C’est ce qu’a annoncé dimanche 26 septembre le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra. Une nouvelle qui réjouira certainement la diaspora algérienne aux USA.


Ces dernières années, le nombre d’Algériens établis aux États-Unis ne cesse d’augmenter, surtout avec le programme d’immigration Diversity Visa (DV). Selon l’AIDA, l’Association internationale de la diaspora algérienne à l’étranger, les Algériens ou personnes d’origine algérienne seraient environ 30 000 aux États-Unis.

L’Algérie dispose d’un seul consulat aux USA, basé à New York

Un nombre important d’Algériens, éparpillés aux quatre coins de ce vaste pays de l’Amérique du Nord. Et ils ne disposent malheureusement que deux représentations diplomatiques pour effectuer leurs nombreuses démarches administratives. Outre son ambassade à Washington, D.C., l’Algérie dispose d’un consulat général à New York. Deux structures, insuffisantes au vu de l’immensité de ce pays qui ressemble à un continent.

C’est justement dans le but d’y remédier que le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a tenu  le 26 septembre à New York une réunion avec les membres de la communauté algérienne aux États-Unis. Une rencontre durant laquelle le représentant du gouvernement algérien a annoncé l’ouverture prochaine d’un nouveau consulat général d’Algérie à San Francisco.

Un deuxième consulat sera ouvert à San Francisco

Ramtane Lamamra a précisé sur son compte Twitter avoir eu « une rencontre interactive avec les membres de la communauté nationale aux États-Unis », au cours de laquelle il a mis en avant « l’orientation stratégique du président Abdelmadjid Tebboune pour établir des passerelles de communication à travers plusieurs actions, dont l’ouverture d’un consulat général à San Francisco ». « Nous avons abordé les ambitions et aspirations (de la communauté) à prendre part activement au développement politique et économique de notre pays », a précisé le chef de la diplomatie algérienne.