Le tribunal de Dar El Beida à Alger a rendu, ce jeudi 16 juin 2022, son verdict dans l’affaire « Future Gate » impliquant plusieurs influenceurs, dont Numidia Lezoul et Rifka. Ces derniers qui ont été poursuivis pour escroquerie aux visas d’études et sont condamnés à la prison ferme.

Le procès de « Future Gate » impliquant de nombreux influenceurs très connus, tels que Numidia, Rifka et Stenley dans une affaire d’escroquerie aux visas d’études à l’étranger a eu lieu le 9 juin dernier au tribunal de Dar El Beida à Alger. Un procès durant lequel le principal accusé, à savoir le patron de la société fictive « Future Gate », a accusé Numidia Lezoul et les autres influenceurs poursuivis dans cette affaire d’avoir exercé sur lui « un chantage » afin de renouveler les contrats les liants à son entreprise.

Des accusations que l’influenceuse Numida Lezoul a niées, en affirmant devant le juge qu’elle ne connaissait pas le propriétaire de « Future Gate », en l’occurrence Oussama R. L’influenceuse qui se trouve sous mandat de dépôt depuis janvier dernier, a déclaré au juge qu’elle avait décidé de mettre fin au contrat de travail la liant à Future Gate lorsqu’elle avait découvert « les pratiques douteuses » de cette dernière. Numidia Lezoul a nié également les accusations d’escroquerie portées contre elle. Une escroquerie aux visas d’études dans certains pays à l’étranger dont sont victimes quelque 75 étudiants.

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

« Je ne sais pas encore pourquoi je me retrouve en prison pour une affaire d’escroquerie avec une personne que je n’ai jamais connue », lance Numidia Lezoul à l’adresse du juge. « Comment voulez-vous que je demande de l’argent et je fasse du chantage à une personne que je n’ai jamais rencontrée », ajoute-t-elle. Durant le procès, Numidia Lezoul, qui compte plus de 4 millions de folowers sur Instagram, n’a pas manqué de dénoncer la situation des influenceurs en Algérie en affirmant que le travail de ces derniers « n’est soumis à une aucune réglementation ».

Voici les peines prononcées par le juge contre Numida Lezoul et les autres influenceurs

Lors de son réquisitoire, le procureur de la République a requis une peine d’une année de prison ferme contre Numidia Lezoul et les autres influenceurs poursuivis dans cette affaire. Une peine que le tribunal de Dar El Beida a confirmée, à l’issue du verdict rendu ce jeudi 16 juin 2022. En effet, selon Ennahar, Numidia Lezoul, Rifka et Stanley sont condamnés à une année de prison ferme assortie de 100 000 dinars d’amende. Le principal accusé dans cette affaire, à savoir le patron de la société « Future Gate », Oussama R., a été condamné à 7 années de prison ferme et 1 million dinars d’amende.

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

À signaler que Numida Lezoul et les autres influenceurs poursuivis dans l’affaire « future Gate » se trouvent depuis six mois sous mandat de dépôt. Cela veut dire qu’il leur reste encore six autres mois pour purger leur peine, selon le verdict prononcé ce jeudi par le tribunal de Dar El Beida. Mais les influenceurs et les autres accusés dans cette affaire ont la possibilité de faire appel au niveau de la Cour d’Alger et voir éventuellement leur peine réduite.