L'Aïd al-Adha, également appelée la grande fête ou la fête du sacrifice, est l'une des deux fêtes importantes chez les musulmans. Cette fête est célébrée le 10e jour du 12e mois du calendrier hégirien – dhou al-hijja. Cette date est également le point culminant du pèlerinage à la Mecque. Cette année, l'Aïd al-Adha sera célébrée le 9 juillet en Algérie et en France[1]Voici la date de l'Aïd al-Adha 2022 en France.

Pourquoi les musulmans fêtent-ils l'Aïd el-Kebir ?

Pour les musulmans, cette fête commémore le sacrifice par Abraham d'un bélier, dont Dieu a décidé qu’il compensait le sacrifice qu’Abraham projetait de son fils, comme le rappellent les versets 102 à 107 de la sourate « Ceux qui sont placés en rangs » (ou « Les rangs »)[2]Le Koran, traduction du Kazimiski, 366, Wikisource.

Cette sourate, dans sa traduction française, dit : « Lorsqu’il fut en âge d’accompagner son père, celui-dit : Ô mon fils ! Je me suis vu moi-même en songe, et je t’immolais ; qu’en penses-tu ? Il dit : Ô mon père ! Fais ce qui t’est ordonné. Tu me trouveras patient, si Dieu le veut ! Après que tous deux se furent soumis, et qu’Abraham eut jeté son fils, le front à terre : nous lui criâmes : "Ô Abraham ! Tu as cru en cette vision et tu l’as réalisée ; c’est ainsi que nous récompensons ceux qui font le bien : voilà l’épreuve concluante. Nous avons racheté son fils par un sacrifice solennel ».

À lire aussi :  Allocation touristique : Que peut faire un touriste algérien avec 100 euros ?

Cette sourate explique donc l’origine de la fête du sacrifice. Pour les musulmans, Ismaël a été remplacé par un bélier, d'où le sacrifice de béliers (ou de moutons[3]Brebis, mouton et chèvre : comment les différencier ?) chaque année.

Pour les musulmans, c’est à Minâ, juste à la sortie de la Mecque, que le sacrifice d’Abraham a eu lieu. Les piliers de Minâ, lapidés pendant le pèlerinage, symbolisent les tentatives du diable, répétées trois fois de pousser Abraham à ne pas s’acquitter du sacrifice promis.

Comment fêter l'Aïd al-Adha ?

Quel animal sacrifier pour l'Aïd al-Adha ?

Pour l'Aïd al-Adha, les musulmans doivent sacrifier un animal à quatre pattes. Ainsi, chaque individu ou chaque foyer qui en a les moyens doit sacrifier un mouton, une vache, une chèvre ou un chameau le jour de l'Aïd al-Adha, en commémoration du sacrifice d'Abraham.

L'animal doit être en bonne santé et devra être abattu selon les règles halal. Donc il doit être égorgé selon les rites musulmans.

La viande de l'animal sacrifié doit également être partagée selon des règles bien déterminées : un tiers de cette viande sera consommé avec la famille ou le groupe présent lors du sacrifice ; un autre tiers doit être offert à la famille étendue et aux amis ; le troisième tiers est destiné aux pauvres ou aux personnes qui ont faim.

À lire aussi :  Internet et téléphonie en Algérie : Voici les chiffres

Pays interdisant le sacrifice des animaux : Comment faire ?

Ceux qui vivent dans des pays où le sacrifice d'animaux par égorgement est interdit peuvent envoyer de l'argent à un contact dans un autre pays, qui sacrifiera l'animal et distribuera la viande en leur nom. Des associations musulmane peuvent aussi servir d'intermédiaire dans ce cas[4]Kebchi : une association au secours des démunis en France et en Afrique.

En France, où ce sacrifice est réglementé, les musulmans doivent se rendre dans un abattoir musulman, légal et halal, où un boucher musulman apportera son assistance au sacrifice.

Sacrifice du mouton pour l'Aïd el-Kebir

Cette fête est également marquée par une prière suivie par le sacrifice d’un animal ; pour ceux qui se trouvent à la Mecque, le sacrifice constitue le rite final du pèlerinage.

Concrètement, le sacrifice doit être accompli par un homme en état de purification rituelle et l’abattage rituel doit suivre une procédure bien établie : Il faut prononcer la tasmiya (prononcer le nom [divin], c’est-à-dire la récitation de la basmala : « Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux »), faire la bénédiction sur le Prophète, « salât ala an-nabî », orienter la bête vers la qibla (la Mecque), prononcer un triple takbîr (allahu akbar) avant et après la tasmiya ; et ensuite, demander que le sacrifice soit accepté avec bienveillance.

À lire aussi :  Classement de Shanghai 2022 : Les universités d'Afrique du Nord absentes

Quand a lieu la fête du mouton ?

Cette fête musulmane arrive à la fin de la période du pèlerinage. L'Aïd al-Adha est célébrée tout de suite après le hajj (ou pèlerinage à la Mecque). Ce jour tombe le 10 du 12e mois lunaire islamique de dhû al-hijja. Les musulmans du monde entier célèbrent cette fête, même s'ils n'ont pas fait le pèlerinage.

Quel cadeau offrir pour l'Aïd al-Adha ?

Comme à chaque fête, les musulmans ont coutume de s'échanger des présents. Pour l'Aïd al-Adha, il n'y a pas de genre de cadeau particulier à offrir à ses proches, à sa famille ou à ses amis. Cependant, il est d'usage que les musulmans offrent des cadeaux qui ont un lien avec leur foi ou des cadeaux utiles au quotidien.