L'artiste franco-algérien DJ Snake a récidivé avec un nouveau clip qui fait déjà le buzz sur les réseaux sociaux. Mis en ligne dans la soirée de lundi 18 juillet, le clip tourné à Oran a été vu plus d'un million de fois et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Atteindra-t-il les 57 millions de vues réalisées par son premier clip « Disco Maghreb » ?

En fait, le nouveau clip de DJ Snake est un condensé d'images de ses trois jours passés récemment en Algérie, plus précisément à Oran, durant les derniers jours des Jeux Méditerranéens. Il a tout filmé, y compris avec son propre smartphone. Des enfants qui chantent et qui dansent. Des fans qui lui courent après. Un orchestre traditionnel qui reprend Disco Maghreb. Des vues de différents coins d'Oran.

Dans cette vidéo de 12 minutes, DJ Snake a également profité de l'occasion pour rendre hommage à de nombreux artistes. Qu'ils soient vivants ou décédés. Hommage rendu de différentes manières. Khaled, Mami, Hasni et Raïna Raï en diffusant des extraits de leurs œuvres. Le défunt comédien Mohamed Hazim en filmant son portrait dessiné sur un mur d'El Bahia. Mais aussi Zahouania qui lui a tout simplement préparé un plat de couscous, à la façon oranaise. Ainsi que Boualem Benhaoua le propriétaire de Disco Maghreb qui a même pu intervenir dans le clip, notamment quand il dit qu'il avait autorisé sans hésitation l'utilisation de « Disco Maghreb » comme titre du 1er clip de DJ Snake.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Les Algériens gais, souriants et pleins d'énergie

Autre façon de promouvoir l'image de l'Algérie, on voyait dans le clip, l'église de Santa Cruz et une belle mosquée d'El Bahia. Différents quartiers d'Oran étaient à l'honneur sur fond de musique raï et beaucoup d'Algériens étaient également à l'honneur à différentes étapes de la vidéo. Des jeunes, des enfants, des femmes, des personnes âgées, des femmes voilées, des barbus, des gens assis, debout, en train de courir, de marcher, avec un seul point commun : Ils étaient tous gais et souriants. Et surtout pleins d'énergie.

Sans doute que cette nouvelle œuvre de DJ Snake va faire la promotion de l'Algérie. Avec sa renommée mondiale, DJ Snake va faire naître la curiosité chez ses fans des quatre coins de la planète. Le travail qu'il fait avec ses deux clips n'a été fait ni par les autorités algériennes, ni par les agences de voyages. L'Algérie a-t-elle les moyens d'accueillir des touristes étrangers que séduiraient les clips de DJ Snake ?