Des amis maghrébins attablés à la terrasse d'un bar dans le centre-ville de Grenoble, en France, ont été violemment surpris par un homme, dans l'après-midi du jeudi 11 août. D'origine nord-africaine lui aussi, l'assaillant, armé d'un couteau, les a menacés de mort en leur reprochant d'être de « mauvais musulmans ».

Certains individus se croient tout permis, y compris de donner des leçons de religiosité et de morale aux autres. Ces pratiques, qui sont monnaie courante dans certains pays dit musulmans, semblent désormais atteindre les pays de l'Europe. À l'image de ce qui s'est passé en France avec l'histoire de cet homme de confession musulmane qui n'a pas hésité à menacer de mort de jeunes attablés à la terrasse d'un bar à Grenoble.

Les faits se sont déroulés dans l'après-midi du jeudi 11 août 2022, quand un homme est arrivé à la terrasse du bar Le Progrès place Notre-Dame, à Grenoble. L'individu s'est dirigé vers un groupe de 6 amis qui prenaient leurs consommations pour leur demander s'ils étaient d'origine maghrébine, rapporte le site Actu.fr[1]Grenoble. Un homme armé d'un couteau menace "les mauvais musulmans" de les "découper", Actu.fr. Après un vif échange avec ce groupe de jeunes, il a sorti un couteau et s'est mis à les menacer.

Il a menacé de tuer au couteau des amis attablés sur la terrasse d'un bar

L'homme, âgé de 27 ans et d'origine nord-africaine, a sorti un couteau « de 50 cm » et a menacé de « tuer » les personnes attablées. L'homme s'est mis à invectiver les jeunes en indiquant qu'ils « faisaient honte à (leur) religion » et qu'ils étaient « de mauvais musulmans », selon la même source. Les jeunes interpellés par l'individu sont aussi d'origine nord-africaine, raison pour laquelle il s'en est pris à eux, précise la même source.

En se rendant compte que l'homme déchaîné allait s'attaquer à eux, les jeunes en question se sont emparés de leurs chaises pour se défendre face à leur agresseur. D'autres personnes, qui ont suivi la scène sur cette place très fréquentée du centre-ville de Grenoble, se sont jointes au groupe de 6amis pour apporter leur aide. L'agresseur finira par s'enfuir.

Entre-temps, des témoins ont alerté les forces de l'ordre, qui se sont très vite déplacées sur les lieux. Un groupe de policiers a réussi à encercler le fugitif. Ce dernier, qui n'a opposé aucune résistance, s'est mis à genoux et s'est laissé interpeller par les policiers. Le mis en cause a été placé en garde à vue et va passer des tests pour déceler s'il souffre de troubles psychiatriques, précise la même source.