Le nombre de migrants clandestins ayant franchi les frontières des pays de l'Union européenne a connu une forte hausse. Selon l'Agence européenne des frontières, Frontex, le nombre d'entrées irrégulières dans l'Union européenne a augmenté de 86 % entre janvier et juillet 2022 par rapport à la même période de l'année 2021.

Au cours des sept premiers mois de l'année 2022, le nombre de migrants clandestins ayant rejoint les pays de l'UE est estimé à 155'090 personnes, selon les chiffres annoncés le vendredi 12 août 2022 par l'Agence européenne des frontières, Frontex. Cela représente une hausse de 86% comparé à la même période de l'année 2021. Rien que durant le mois de juillet 2022, les États membres de l'UE ont enregistré environ 34'570 passages irréguliers, soit 63 % de plus qu'en juillet 2021, selon la même source.

Tout en précisant que les personnes fuyant l'Ukraine et entrant dans l'UE par les points de passage frontaliers ne font pas partie des chiffres des entrées illégales détectées, la Frontex a relevé que « les Balkans occidentaux restent la route migratoire la plus active vers l'UE », avec 14'866 migrants clandestins en juillet 2022, soit près de 3 fois plus que l'année dernière. La route des Balkans occidentaux a représenté la moitié de toutes les détections avec 70'770 passages illégaux, soit près de 3 fois le total de la même période de l'année 2021, selon Frontex.

À lire aussi :  Les Marocaines revendiquent le droit à l'avortement

Les réseaux criminels de contrebande en Méditerranée mis à l'index

Sur la route de la Méditerranée centrale, Frontex a enregistré 42'549 migrants clandestins de janvier à juillet 2022, soit 44 % de plus qu'au cours des 7 premiers mois de 2021. Environ 14'800 migrants ont été signalés sur la route de la Méditerranée centrale en juillet, soit 60 % de plus qu'au même mois de 2021. Bien que les Tunisiens (30 %) aient été la première nationalité enregistrée sur cette route en juillet, les Égyptiens ont dans l'ensemble légèrement dépassé les Tunisiens durant les 7 premiers mois de 2022, selon la même source.

Sur la route de la Méditerranée occidentale, 6'434 passages irréguliers des frontières de l'UE ont été enregistrés durant les 7 premiers mois de l'année en cours, soit une baisse de 25 % par rapport à l'année dernière. Cette route est utilisée principalement par les migrants clandestins algériens, marocains et soudanais, selon Frontex. « Les réseaux criminels de contrebande ont tenté d'utiliser les conditions météorologiques calmes pour organiser des départs simultanés en jet ski », souligne l'agence européenne qui précise que la plupart des migrants détectés sur cette route venaient du Maroc.

Le nombre de migrants arrivés dans l'UE sur la route de la Méditerranée orientale est resté élevé, avec 22'601 arrivées durant les 7 premiers mois de 2022, soit plus du double par rapport à l'année 2021. La plupart des migrants venaient de Syrie, du Nigeria et du Congo, selon Frontex. La route ouest-africaine a enregistré, quant à elle, l'arrivée de 9'461 migrants clandestins entre janvier et juillet 2022, soit une hausse de 25 % par rapport à la même période de l'année 2021, selon les chiffres de Frontex.