Le lancement par la compagnie aérienne nationale Air Algérie de nouvelles lignes vers des capitales africaines n'est pas une action fortuite. Ce n'est pas non plus une démarche qui vise seulement à bousculer ses concurrentes, comme la Royal Air Maroc et l'Ethiopian Airlines. Air Algérie vise à opérer un redéploiement stratégique en Afrique, et ce, en prévision de l'entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

En fait, si l'on regarde bien la démarche de la compagnie aérienne algérienne, l'on constate facilement qu'elle est sur quatre actions différentes qui se rejoignent en matière de stratégie. Air Algérie semble avoir lancé sa conquête de l'Afrique dans le cadre d'un nouveau redéploiement stratégique sur le continent noir. La compagnie algérienne veut investir les lignes de transit à destination ou en provenance des pays africains, asiatiques et américains.

Air Algérie : De nouvelles lignes, de nouveaux avions, un hub...

Que fait en ce moment l'Algérie ? Que fait Air Algérie ? Les actions menées quasi simultanément montrent les intentions des dirigeants du pays et de la compagnie aérienne nationale. L'Algérie fera de l'aéroport international d'Alger un hub pour sa compagnie aérienne à un moment où Air Algérie lance au moins une dizaine de lignes aériennes vers des capitales africaines, notamment Dakar, Nouakchott, Niamey, Abidjan, Bamako et Ouagadougou. En projet, au moins trois autres destinations, en l'occurrence Addis Abeba, Brazzaville et Pretoria, histoire de tisser une toile d'araignée sur le continent. Et plus globalement, le transporteur national a l'intention d'ouvrir une quinzaine de nouvelles lignes dans le mois à venir.

À lire aussi :  Algérie Ferries accusée de vendre des billets en cachette

En parallèle, Air Algérie a été instruite de faire commande de 15 nouveaux appareils pour renforcer sa flotte, qui tourne autour de 60 avions. Rien n'a encore filtré sur le type ou la marque d'appareils à acquérir, mais la démarche reste un élément important dans la nouvelle stratégie d'Air Algérie qui va investir dans des lignes de transit, grâce notamment à l'ouverture prochaine du hub d'Alger. Ces lignes qui ne vont pas manquer de renflouer les caisses de la compagnie algérienne.

Le redéploiement d'Air Algérie encouragé par l'entrée en vigueur de la ZLECA

En outre, il y a un quatrième paramètre qui encourage le redéploiement stratégique d'Air Algérie sur différents coins du continent africain. Il s'agit de l'entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) appelée à favoriser les échanges économiques et commerciaux entre les pays d'Afrique. Cette zone va, à coup sûr, développer le transport de voyageurs entre capitales africaines, mais aussi le fret. Cette dernière activité a besoin de nouveaux appareils d'autant plus qu'Air Algérie Cargo, une filiale de la compagnie nationale spécialisée dans la commercialisation du fret aérien, a beaucoup développé ses prestations entre 2020 et 2021, à la faveur de la crise sanitaire qui a neutralisé le transport de voyageurs.

À lire aussi :  Refus de visa pour la France : Des Marocains crient au scandale

Il existe actuellement de nombreux accords de coopération entre les Africains et des dizaines d'autres pays et groupes de pays, notamment des États considérés comme des puissances économiques, à l'instar de la Chine, des États-Unis et l'Union européenne. Dans le cadre de la mise en œuvre de ces accords, des voyages seront nécessaires, particulièrement pour les opérateurs économiques impliqués dans des échanges commerciaux. L'Algérie agit en ce moment pour que l'aéroport d'Alger soit l'escale de ces voyageurs et Air Algérie leur compagnie préférée. Toute cette dynamique est très bien exploitée par les compagnies aériennes Royal Air Maroc et Ethiopian Airlines sur le continent africain. Ces deux compagnies auront une sacrée concurrence quand Air Algérie mettra en œuvre son redéploiement stratégique.