Cela se passe en Algérie. Un père de famille a dérobé une coquette somme d'argent estimée à plus de 1.5 milliard de centimes, avant de tenter de fuir harraga vers l'Espagne en traversant la Méditerranée à bord d'une embarcation. La tentative de fuite avec sa femme et ses trois enfants a cependant échoué.

L'individu en question a, semble t-il, tout préparé. Après avoir volé l'argent, cet homme qui habite à Alger, a rallié la ville de Aïn Temouchent, à l'ouest du pays, une semaine à peine après son acte. Le site arabophone Ennahar qui a rapporté l'information, mardi 6 septembre, ne donne pas de précisions sur les circonstances du larcin.

Aussitôt arrivé à Aïn Temouchent, il s'est procuré une petite embarcation qu'il emprunte pour tenter de rejoindre l'autre rive de la Méditerranée. Il a même embarqué en compagnie avec sa femme et ses trois enfants mineurs dont le plus jeune âgé d'à peine 3 ans. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu pour cette aventurier des temps modernes car, arrivé au milieu de la Grande bleue, son embarcation tombera en panne

Algérie : Le voleur n'a pas réussi à aller harraga vers l'Espagne

Le "chef de l'expédition" qui avait tout prévu a oublié visiblement de faire le plein du réservoir de sa barque ou d'emporter avec lui du carburant. La barque s'est retrouvée ainsi en rupture d'essence au grand dam du père et de sa famille. Ces derniers se sont retrouvés ainsi livrés à eux-mêmes au milieu de la mer. Heureusement pour eux, les garde-côtes algériens ont remarqué leur présence et les ont secourus. Ils ont été, à ce titre, interpellés pour tentative d'immigration clandestine.

Remis aux services de sécurité de la ville de Aïn Temouchent, le père de famille et sa femme sont passés ensuite aux aveux. Après leurs interrogatoires, les deux accusés ont été transférés à Alger. Le dossier a été remis au tribunal de Husseïn Dey qui a décidé de placer le principal mis en cause sous mandat de dépôt en attendant son procès.