Bonne nouvelle pour les centaines de milliers de sans-papiers se trouvant sur le territoire espagnol. Le gouvernement espagnol a annoncé le lancement d’un plan pour accélérer le traitement des demandes de permis de travail et de séjour. Une action qui vise à résoudre les centaines de milliers de demandes en attente et de raccourcir les délais de traitement.

Frappé de plein fouet par une pénurie de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs, l’Espagne ne cesse ces derniers temps d’annoncer des mesures en vue d’y remédier. C’est ainsi que le gouvernement espagnol a récemment adopté une nouvelle loi sur l'immigration qui permettra d’inclure les travailleurs migrants en situation irrégulière sur le marché local du travail. La nouvelle loi permet à tous les sans-papiers étrangers qui vivent en Espagne depuis deux ans ou plus de régulariser leur situation s'ils sont qualifiés ou formés pour être employés dans des secteurs en pénurie.

C’est dans le but justement de régulariser au plus vite ces migrants sans-papiers, dont des milliers de harraga algériens qui sont arrivés en Espagne, que le gouvernement espagnol a décidé d’accélérer la délivrance des permis de séjour et de travail. Pour cela, le ministère espagnol de la politique territoriale a renforcé récemment les bureaux des affaires étrangères, en leur affectant près de 300 fonctionnaires, rapporte le site Schengen Visa Info.

866.790 demandes de permis de travail et de séjour déposées par les sans-papiers en 2021

Ces employés seront en charge du traitement des demandes permettant aux sans-papiers étrangers de travailler et de résider légalement en Espagne, précise la même source. De son côté, la Commission de l'Union européenne (UE) a expliqué dans un communiqué que cette mesure vise à "résoudre les près de 200.000 demandes en attente et à raccourcir les délais de traitement des permis de travail et de séjour", dans le cadre de la récente loi sur l'immigration en Espagne.

La Commission a révélé qu'il y a actuellement plus de 2 millions de ressortissants non européens en Espagne qui sont soumis à un système d'autorisation pour travailler et vivre. Rien qu'en 2021, les bureaux espagnols de l’immigration ont reçu 866.790 demandes de permis de travail et de séjour d'étrangers. De plus, les demandes enregistrées en 2021 ont augmenté de 2 857 % par rapport à 2020, selon la même source.