Les compagnies aériennes desservant la France sont appelés à réduire de moitié leurs vols durant la journée de vendredi 16 septembre, suite à une grève des contrôleurs aériens. Mais contrairement à Air France qui a annoncé l'annulation de la moitié de ses dessertes de vendredi, la compagnie aérienne nationale, Air Algérie, n’a rien communiqué sur la question, laissant ses clients dans l’expectative.  

La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) française a demandé aux compagnies aériennes desservant la France l’annulation d’un vol sur deux prévus pour la journée de vendredi 16 septembre. "Du vendredi 16 septembre à 6 heures du matin jusqu’au samedi 17 septembre à 6 heures du matin, le trafic aérien sera fortement perturbé sur l’ensemble du territoire national", prévient la DGAC dans un communiqué, publié mardi 13 septembre tout en recommandant aux passagers de reporter leurs voyages prévus entre le 16 et le 17 septembre.

Air Algérie ne communique pas sur la grève des contrôleurs aériens en France

Alors que la grève des contrôleurs aériens est prévue dans moins de 48 heures, la compagnie Air Algérie qui assure pourtant le plus grand nombre de vols entre la France et l’Algérie, n’a toujours rien communiqué à ses clients. Plusieurs internautes s’interrogent si les vols d’Air Algérie programmés pour vendredi de et vers la France sont concernés ou non par l’annulation.

Il faut dire qu’à la lecture du communiqué de la DGAC, l’ensemble des compagnies assurant les vols de et vers la France sont concernés par l’annulation d’un vol sur deux. Il est donc certain que les vols de la compagnie Air Algérie à l’instar de ceux de Tassili Airlines seront touchés par cette grève des contrôleurs aériens en France. Contrairement à Air France, les autres compagnies étrangères desservant l’Algérie, à savoir Transavia, ASL Airlines, Vueling et Volotea n’ont également rien communiqué sur cette grève.

Air Algérie s'exprime enfin

La compagnie aérienne Air Algérie s'est enfin exprimée sur cette grève. En effet, au début de l'après midi de ce mercredi 14 septembre le porte-parole de la compagnie Amine Andaloussi, a affirmé au journal VVA que la compagnie algérienne a été "saisie par la DGAC pour réduire les vols à 50 %". Il a assuré qu'Air Algérie a pris ses dispositions . "Aussitôt l’alerte reçue, une cellule de suivi a été mise en place par Air Algérie, sur la demande du directeur général, M. Benslimane, et ce, pour adopter un dispositif par rapport à la demande de baisser de 50 % du programme des vols", affirme Amine Andaloussi .

Ainsi, le porte-parole d'Air Algérie indique que "la compagnie nationale suit l’évolution de ce préavis de grève" et qu'elle a mis en place un dispositif pour s'organiser. Un dispositif qui "est en train d’être peaufiné", selon le porte-parole de la compagnie qui ajoute que la cellule de suivi a "déjà entamé son travail ".

Amine Andaloussi révèle que "d’ici ce soir (mercredi 14 septembre, Ndlr), on sera fixé sur le programme qui sera adapté pour cette journée du vendredi". Il demande, par ailleurs, aux voyageurs concernés par les vols de cette journée "d’être attentifs".