C'est désormais officiel : le sélectionneur de l'équipe nationale algérienne, Djamel Belmadi, restera à la tête des Fennecs jusqu'en 2026. La nouvelle a été annoncée le 7 octobre 2022 par le président de la FAF, Djahid Zefizef. La tâche de Belmadi est plutôt simple à deviner : qualifier l'Algérie à la Coupe du monde de la FIFA 2026. Une lourde charge psychologique, surtout quand on sait que le « traumatisme » causé par la disqualification du Mondial au Qatar est encore frais.

Après cet échec que les supporters des Verts ont eu beaucoup de mal à digérer[1]Algérie-Cameroun : Jamel Debbouze accusé, l'après-match tourne au ridicule, Djamel Belmadi aura donc une seconde chance de redorer son blason. Avec un contrat qui le garde à la tête de la sélection nationale jusqu'en 2026, année de la Coupe du Monde de la FIFA aux États-Unis, au Mexique et au Canada, Belmadi a principalement assez de temps devant lui pour améliorer la combativité de ses poulains et pour construire une équipe digne de jouer dans la cour des grands. « Le problème du renouvellement de son contrat ne s'est pas posé après sa décision de rester à la tête de la barre technique des Verts », a déclaré Djahid Zefizef, déclaration qui dénote de la confiance que la FAF accorde à l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille[2]La durée du nouveau contrat de Djamel Belmadi dévoilée.

L'éjection de l'Algérie du Mondial 2022 : une blessure qui ne se fermera pas d'aussitôt

L'échec de l'épisode au Qatar mis à part, Belmadi, il faut bien le dire, a fait énormément de belles choses avec la sélection algérienne. En termes de statistiques, il est en effet rare qu'un entraîneur fasse mieux. Avec 34 victoires[3]La Guinée équatoriale met fin à la série de matchs sans défaite de l'équipe d'Algérie, 11 nuls et 4 défaites, il a su, convenons-en, redonner au football algérien ses lettres de noblesse. Puis survient la disqualification qui, en plus d'être une douche froide aux fans de l'équipe d'Algérie, a ébranlé la confiance de Belmadi en ses capacités à mener cette même équipe aux niveaux qu'il aurait souhaités.

Durant une conférence de presse qu'il a tenue après la victoire de l'équipe nationale algérienne contre l'équipe de Guinée, dans le cadre d'un match amical, il est d'ailleurs revenu sur cette défaite[4]Djamel Belmadi tranche sur son avenir en équipe d'Algérie. « La plaie de ne pas avoir été qualifié à la Coupe du monde 2022 est toujours ouverte. C'est pour cela que je ne peux pas parler du Mondial 2026 », a-t-il déclaré. Il est dès lors difficile au sélectionneur algérien d'envisager l'avenir avec la sérénité nécessaire.

Il est aussi à noter qu'échouer à qualifier l'équipe d'Algérie à la Coupe du Monde de la FIFA 2026 est synonyme de fin d'aventure pour Djamel Belmadi avec les Verts. Déjà, après la disqualification du Mondial 2022, il avait exprimé son souhait de quitter son poste de sélectionneur – l'insistance de la FAF et de milliers de fans l'en ayant de toute évidence dissuadé.