L'Espace Schengen, qui compte jusque là 26 États européens, devrait être élargi avec l'entrée de 2 nouveaux États. C’est ce que réclame le Parlement européen dans une résolution votée ce mardi 18 octobre 2022 à Strasbourg. Les eurodéputés demandent au Conseil de l'Europe l'accession d'ici fin 2022 de la Roumanie et de la Bulgarie à l'espace Schengen.

L’espace Schengen est composé de 26 pays européens, dont 22 appartiennent à l’Union européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

Depuis 1995, les accords Schengen autorisent la libre circulation des personnes et harmonisent les contrôles des voyageurs au sein de l’espace constitué par ces États. Cela veut dire tout simplement que le porteur d’un visa pour l’un des pays de l’espace Schengen peut se rendre dans n’importe quel autre pays de l’Espace sans aucune restriction au niveau des frontières.

La Bulgarie et la Roumanie dans l'Espace Schengen d'ici fin 2022 ?

Mais cinq pays de l’Union européenne ne sont toujours pas intégrés dans l’Espace Schengen. Il s’agit de la Croatie, l'Irlande, la Roumanie, la Bulgarie et Chypre. Ainsi donc, tout porteur d’un visa pour l’un de ces cinq pays ne peut accéder aux autres pays de l’Espace Schengen sans avoir demandé au préalable un visa d’entrée. Une situation maintes fois dénoncée par des parlementaires européens qui réclament depuis plusieurs années de l'intégration de l’ensemble des pays de l’UE dans l’espace Schengen.

D’ailleurs, dans une résolution adoptée ce mardi 18 octobre 2022 « les députés européens affirment que le Conseil de l’Europe devrait adopter une décision sur l’intégration de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace de libre circulation de Schengen d’ici la fin 2022 », indique un communiqué publié sur le site du Parlement européen.

En réclamant l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen, les eurodéputés veulent « garantir la fin des contrôles de personnes à toutes les frontières intérieures pour les deux pays, début 2023 ». Dans leur résolution adoptée à l’unanimité (547 voix pour, 49 contre et 43 abstentions), ils rappellent que la Bulgarie et la Roumanie, entrées en 2007 dans l'UE, « ont, depuis plusieurs années, rempli toutes les conditions requises ».