L'Espagne multiplie les gestes en faveur des migrants. Après l'adoption de la nouvelle loi sur l'immigration qui permettra d'inclure les travailleurs étrangers en situation irrégulière sur le marché local du travail, les autorités espagnoles ont annoncé une procédure qui facilitera la reconnaissance des diplômes universitaires étrangers.

Le gouvernement espagnol a adopté, le 26 juillet 2022, une réforme de la loi sur l'immigration qui ouvre la voie aux ressortissants étrangers pour venir travailler légalement en Espagne. Cette réforme va aussi faciliter la régularisation des sans-papiers pour les faire recruter par les nombreux secteurs d'activités qui font face à une pénurie de main-d'œuvre.

Le décret relatif à cette nouvelle loi sur l'immigration entrera officiellement en vigueur le 7 novembre 2022. Cela signifie qu'à partir de cette date, « les étrangers d'autres pays seront soumis à des procédures simplifiées en ce qui concerne la reconnaissance de leurs diplômes universitaires », rapporte le site Schengen Visa Info.

L'Espagne veut faciliter l'intégration des diplômés étrangers dans le marché du travail

Avec l'entrée en vigueur de cette nouvelle loi sur l'immigration, les ressortissants étrangers titulaires d'un diplôme universitaire délivré dans leur pays d'origine « pourront prouver par une procédure simplifiée que leur niveau de formation est le même que celui requis en Espagne », précise la même source. « Les nouvelles mesures apporteront des solutions à des milliers d'étrangers qualifiés qui travaillent actuellement en Espagne et garantiront des procédures simplifiées pour ceux qui souhaitent travailler dans le pays », ajoute-t-on.

Le décret qui vise à autoriser en Espagne les diplômes d'études obtenus à l'étranger repose sur cinq principes, notamment la transparence procédurale et la sécurité juridique. En outre, le décret fixe les conditions ainsi que les procédures d'autorisation et de validation des diplômes universitaires obtenus à l'étranger, selon la même source. Selon les autorités espagnoles, tout ressortissant étranger titulaire d'un titre ou d'un diplôme à validité officielle pourra l'utiliser en Espagne, ajoute la même source.

D'autre part, ce décret mentionne que des changements ont également été apportés pour les étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études en Espagne. Selon le décret, les étudiants étrangers pourront désormais travailler en Espagne sans avoir à subir de procédures supplémentaires. Cela a déjà été mentionné dans la loi sur l'immigration dans le but d'inclure les ressortissants étrangers sur le marché du travail.

Cette nouvelle loi va notamment « faciliter la régularisation des immigrés sans-papiers présents sur le territoire espagnol depuis plus de deux ans », selon le ministre espagnol de la Sécurité sociale et de la Migration. Grâce à cette réforme, les sans-papiers pourront occuper légalement un emploi ou bénéficier d'une formation dans les secteurs où existent de nombreux emplois non pourvus », ajoute le ministre.