Le gouvernement Darmanin compte bien mener sa guerre contre les étrangers sous obligation de quitter le territoire français (OQTF). En plus de mesures d'ordre sécuritaire, à l'instar de l'inscription de ceux-ci sur le Fichier des personnes recherchées[1]Darmanin évoque l'inscription des étrangers sous OQTF au « fichier des personnes recherchées », le gouvernement français veut suspendre les prestations sociales que perçoivent ces étrangers obligés de quitter la France.

Un fait, sans doute, très peu connu : les étrangers présents sur le sol français, même les non désirés, ont droit à toutes sortes d'aides, notamment pour le logement et la santé. « Les étrangers qui font l'objet d'une OQTF continuent à bénéficier de prestations, notamment l'AME, l'aide médicale d'État, ainsi que des facilités d'hébergement », a en effet  confirmé Georges Fenech, ancien magistrat et député, à CNews[2]Le gouvernement souhaite suspendre les prestations sociales perçues par les étrangers sous OQTF, CNews.

Et c'est à ces prestations que le ministre français de l'Intérieur veut s'attaquer dans la perspective franchement déclarée de rendre la vie impossible aux personnes en situation irrégulière[3]Gérald Darmanin veut rendre impossible la vie des sans-papiers en France. « Le préfet veillera à leur rendre la vie impossible, par exemple en s'assurant qu'elles ne bénéficient plus de prestations sociales ni de logement social. Nous changeons de braquet », a annoncé le premier policier du pays, en ajoutant que cette proposition sera « inscrite dans le projet de loi sur l'asile et l'immigration » prévu pour début 2023.

Prestations sociales pour les étrangers sous OQTF : on ne le savait pas !

Gérald Darmanin a, en outre, fait savoir qu'une « demande sera faite aux préfectures pour qu'elles réalisent un suivi des personnes sous OQTF », ce qui n'existe pas aujourd'hui. Ces annonces à la pelle, en plus de montrer le visage dur du gouvernement français, font découvrir des réalités que même les politiques français ignoraient.

C'est le cas de Charles-Henri Gallois, responsable national de l'UPR en charge des questions économiques, qui n'a pas caché son étonnement quant à cette histoire de prestations sociales dont bénéficient les personnes sous OQTF. « Le plus fou est que des OQTF touchaient des prestations sociales », a-t-il écrit sur Twitter. Et d'ajouter : « Cela ne doit exister qu'en France de ne pas couper automatiquement ».

D'autres personnes ont également réagi à cette annonce en réfutant le fait que ceux qui sont sous OQTF perçoivent des prestations sociales – du moins pas avec l'importance que veut lui donner le ministre de l'Intérieur. « Mais un étranger sous OQTF n'a le droit à aucune prestation sociale en dehors de l'Aide médicale de l'État, qui est une aide spécifique aux étrangers en situation irrégulière », a écrit un internaute. Il est, dès lors, à se demander si cette énième annonce n'a pas pour unique but de donner plus de crédit au gouvernement français dans « sa » la lutte contre l'immigration.

References