Du nouveau dans le dossier de l'automobile en Algérie. Le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune a ordonné, ce lundi 14 novembre, au gouvernement de publier le cahier des charges des fabricants et des concessionnaires automobiles le jeudi 17 novembre. C'est ce qu'annonce un communiqué du Conseil des ministres publié par la Présidence de la République.

La publication du cahier des charges régissant l'importation des véhicules neufs se fait attendre, alors que le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune avait donné au gouvernement un délai d'une semaine pour la publication du document. Lors du Conseil des ministres qu'il a présidé le 23 octobre dernier, Tebboune avait instruit l'exécutif de « publier le cahier des charges de l'activité de concessionnaire d'importation de véhicules neufs d'ici une semaine, et mettre fin grâce à ce texte aux anciennes pratiques qui ont épuisé les citoyens et le trésor public », selon les termes du communiqué du Conseil des ministres.

Le communiqué soulignait que le ministère de l'Industrie a été instruit de « faire la distinction entre l'activité des concessionnaires importateurs et celle des fabricants » et « s'orienter vers une industrie mécanique suivant des normes technologiques modernes ». Tebboune avait aussi demandé de « veiller à ce que l'exportation des voitures depuis l'Algérie après leur importation ne se fasse pas au détriment du marché national, des besoins des citoyens et avec les fonds du Trésor public ».

Le cahier des charges relatif à la fabrication et l'importation de véhicules neufs n'est toujours pas publié

Lors du conseil des ministres du 9 octobre, le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune a autorisé les citoyens à importer les voitures de moins de 3 ans « à leurs frais et pour leurs propres besoins et non à des fins commerciales ». Tebboune avait également autorisé « les constructeurs automobiles étrangers à importer les véhicules pour les vendre en Algérie, parallèlement au suivi méticuleux et continu du processus de lancement d'une véritable industrie automobile en Algérie, dans les plus brefs délais ».

Trois semaines après l'instruction du chef de l'État, le cahier des charges relatif à l'activité de fabrication et de l'importation de véhicules neufs n'est toujours pas publié. Une situation qui avait suscité des interrogations chez les fabricants et les concessionnaires automobiles intéressés par le marché algérien, mais surtout chez les citoyens en quête d'une voiture neuve. Un retard inexpliqué, d'autant plus que plusieurs fabricants de voitures sont déjà annoncés en Algérie à l'instar de Fiat.

Face au retard enregistré dans la publication du cahier des charges, le chef de l'État a fini par réagir. En effet, lors d'un Conseil des ministres tenu ce lundi 14 novembre, Tebboune a instruit à nouveau le gouvernement de publier le cahier des charges de l'activité de fabricants et des concessionnaires automobiles. « Le président a ordonné de publier le cahier des charges de l'activité des fabricants et des concessionnaires automobiles jeudi 17 novembre », indique un communiqué publié par la Présidence sur sa page Facebook.