Le chanteur Amazigh Kateb raconte sa mésaventure avec British Airways

Le chanteur algérien Amazigh Kateb a vécu une mésaventure à l’aéroport avec la compagnie aérienne British Airways, juste avant d’embarquer vers Montréal au Canada en vue d’un concert avec sa troupe musicale « Gnawa Diffusion ». Une mésaventure que le chanteur lui-même a racontée dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.   

Gnawa Diffusion est un groupe musical algérien de style gnawa, créé en 1992 autour d'Amazigh Kateb, fils de l’écrivain algérien Kateb Yacine. Ce groupe, qui compte de nombreux albums, est souvent sollicité pour des tournées en Algérie, mais aussi à travers de nombreux pays où vit une forte communauté algérienne. Le dernier concert du groupe était programmé les 9 et 10 décembre en cours à Montréal au Canada.

Mais le chanteur Amazigh Kateb et les musiciens de sa troupe ont vécu une drôle de mésaventure à l’aéroport le jour de leur embarquement à destination de Montréal. C’était le 7 décembre dernier, soit 48 heures avant le premier concert prévu le 9 décembre. Dans une vidéo partagée sur sa page Facebook, Amazigh Kateb a annoncé que la compagnie British Airways l’avait empêché lui, ainsi que plusieurs membres de Ganwa Diffusion d’embarquer leurs instruments de musique à bord de l’avion à destination de Montréal.

Faits-divers 27 harraga Algériens arrivent en Espagne à bord d'un bateau de pêche

« British Airways ne veut pas laisser monter les instruments de musique à bord », déplore Amazigh Kateb

« On va partir à Montréal, on est avec British Airways, une compagnie qui ne veut pas laisser monter les instruments à bord », a indiqué Amazigh Kateb. « C’est la première fois que je vois un tel acharnement. Ils ne veulent pas du tout nous laisser prendre nos instruments », ajoute-t-il. Suite à cette décision de British Airways, Amazigh Kateb et les autres musiciens de son groupe se retrouvent sans instruments pour le concert prévu les 9 et 10 décembre à Montréal.

« Du coup moi je n’ai pas de guembri, Petit Moh n’a pas de mandole, on part sans nos instruments, on a dû appeler un taxi qui est venu chercher nos affaires », a fait savoir Amazigh Kateb dans son témoignage. Devant cette situation, le chanteur a décidé de lancer un appel à ses fans à Montréal en vue de l’aider à lui trouver « une mandole et un guembri ». C’est l’unique solution pour que le concert ait lieu. « Je compte sur vous et j’espère que ce sera une grande fête à Montréal », ajoute le chanteur.

L’appel du chanteur Amazigh Kateb a trouvé un écho favorable et sa mésaventure avec British Airways n’est finalement qu’un mauvais souvenir vite oublié. En effet, dans une autre vidéo partagée samedi 10 décembre sur sa page Facebook, le fondateur de Ganwa Diffusion a indiqué que tout est rentré dans l’ordre. « Un grand merci à tous les amis de Montréal et à tous les musiciens qui se sont manifestés de manière spontanée et massive pour nous prêter des instruments. Le problème est réglé grâce à ce qu’on appelle chez nous tagmats : la fraternité », lance Amazigh Kateb.

Faits-divers Un Algérien de 85 ans tué lors d'un rodéo urbain à Tours


Vous aimez cet article ? Partagez !