Les prix des voitures importées et fabriquées en Algérie seront règlementés

Le dossier de l'automobile est toujours au-devant de la scène en Algérie. Plusieurs décisions ont été prises dans ce secteur pour le sortir de la stagnation qui dure pendant plusieurs années. Ces mesures touchent l'importation de véhicules neufs et ceux de moins de 3 ans et devraient avoir un impact sur les prix des véhicules d'occasion, qui ont flambé ces derniers années, d'autant que sur les marchés étrangers, ces voitures de moins de 3 ans restent chères.

Pour contrôler le marché local, les autorités algériennes comptent donc règlementer les prix. C'est dans ce sens que le directeur des industries de l’acier, de la mécanique, de l’aviation et de la construction navale au ministère de l’Industrie, Mohammad Jubaili, a déclaré que les agents et les fabricants ne fixeront pas les prix des voitures comme ils le souhaitent. Il a affirmé qu’il est déraisonnable que de grandes marges bénéficiaires se fassent au détriment des citoyens.

Ainsi donc, les prix seront contrôlés par le ministères du Commerce ou celui de l’Industrie. Mohammad Jubaili a également indiqué que l’entrée des voitures importées est liée à l’obtention d'accréditations et a révélé que le bénéficiaire de l’accréditation peut effectuer directement le processus d’importation sans attendre un délai de 30 jours.

Économie Gaz : Les exportations de l'Algérie vers l'Espagne en hausse

Ce responsable emboite ainsi le pas au ministre de l’Industrie Ahmed Zagdar qui avait récemment affirmé que les prix des voitures, qu’elles soient importées ou fabriquées localement, seraient à la portée des revenus moyens. Sans préciser de fourchette de prix, le ministre avait déclaré que les véhicules qui seront importés ou installés sont principalement destinés à un large segment tel que les personnes à revenu moyen. Ahmed Zagdar a sous-entendu que les coûts de ces véhicules et leurs marges bénéficiaires seront étudiés par le constructeur en se basant sur le facteur de la concurrence qui jouera également un rôle dans la baisse des prix.

Cependant, il faut souligner que pour l'instant, aucun mécanisme de contrôle des prix n'a été annoncé. Quant au fait que ces véhicules soient à la portée des bourses moyennes, il faut préciser que le concepts de bourses moyennes est très vague.


Vous aimez cet article ? Partagez !