Le Chef d'État-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le Général d'Armée Saïd Chengriha, entame ce lundi 23 janvier, une visite officielle en France. Le ministère de la Défense algérien (MDN) l’a confirmé dans un communiqué.

« Sur invitation de M. le Général d'Armée Thierry Burkhard, Chef d'État-major des Armées françaises, M. le Général d'Armée Saïd Chengriha, Chef d'État-major de l'Armée nationale populaire, entame une visite officielle en France, à partir d'aujourd’hui lundi 23 janvier 2023 », précise en effet le MDN.

La visite qu’entame Saïd Chengriha en France est, faudrait-il le rappeler, est une première depuis 17 ans pour un chef d’État-major de l’ANP, la dernière en date étant celle de Gaïd Salah en 2006.

Elle s'inscrit dans le cadre du « renforcement de la coopération entre l'Armée nationale populaire et les Armées françaises », précise la même source. Elle « permettra aux deux parties d'examiner les questions d'intérêt commun ». Les deux hauts responsables militaires se sont déjà entretenus en août 2022, lors de la visite d’État effectuée par Emmanuel Macron en Algérie. Saïd Chengriha et Thierry Burkhard avaient, alors, évoqué la situation sécuritaire au Sahel ainsi que le renforcement de la coopération entre les armées algérienne et française.

À lire aussi :  Commission mixte sur la mémoire : Les historiens français en majorité pieds-noirs

En attendant la visite de Tebboune en France

La visite de Saïd Chengriha à Paris permettra par ailleurs, « la préparation de la visite » du chef de l'État Abdelmadjid Tebboune en France, en mai prochain.

Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron ont, en effet, convenu, le dimanche 15 janvier lors d'un entretien téléphonique, d'une visite du chef de l'État algérien à Paris en mai. Une visite qui intervient, comme déjà souligné, dans un contexte marqué par la volonté politique des deux pays à renforcer les relations bilatérales et à impulser une dynamique selon une vision nouvelle, basée sur un traitement d'égal à égal et l’équilibre des intérêts, après celle effectuée par Emmanuel Macron à Alger en août 2022.