« Happy Ramadan » : Les rues de Londres pour la toute première fois décorées pour le ramadan

Les musulmans de Grande-Bretagne, à l’instar de ceux du monde entier, attendent le mois de ramadan qui débutera probablement le jeudi 23 mars 2023.

Selon les calculs astronomiques, la nouvelle lune devrait être visible au Royaume-Uni dans la soirée du mercredi 22 mars. Cela signifie que le mois de jeûne débutera le lendemain. Si l’on peut toutefois avancer un peu plus sûrement les dates du 22 ou du 23 mars, c’est que l’on sait quand le mois précédant ramadan – le mois de chaabane – a débuté : selon les pays, le 1er jour de chaabane a correspondu au mardi 21 ou au mercredi 22 février.

En attendant l’annonce officielle du début du ramadan au Royaume-Uni, où la population musulmane a augmenté de 44 % (1,2 million) en une décennie, les rues de Londres sont déjà aux couleurs de « Happy Ramadan from London ». En effet, les rues du centre de Londres ont été décorées pour accueillir le mois du ramadan avec des lanternes, des étoiles et des lunes. Le maire de Londres, Sadiq Khan, a déclaré que c’était une façon de célébrer la diversité et l’inclusion de la ville.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

Selon les statistiques officielles, il y a environ 3 millions de musulmans en Angleterre, dont plus d'un million vivent à Londres. Cette communauté en croissance, qui représente 12 % de la population de la ville, a un impact de plus en plus important sur la vie sociale et culturelle de la ville, y compris pendant le mois de ramadan. Il est d'ailleurs important de noter que le maire de Londres, Sadiq Khan, est un musulman pratiquant qui jeûne pendant le ramadan. Il a déclaré vouloir profiter du ramadan pour « construire des ponts » entre les différentes communautés de la capitale britannique et déconstruire les préjugés sur les musulmans.

Cependant, certaines personnes expriment leur opposition à la célébration publique du ramadan en Europe. Pour certains, cela est un exemple de « politiquement correct » qui masque l'identité culturelle de la société occidentale. Dans des pays comme la Belgique, cela a même conduit à des changements dans la terminologie utilisée pour les fêtes religieuses, comme le marché de Noël « renommé » Plaisirs d'hiver.

Le ramadan : une tradition musulmane qui atteint l'Europe

Pendant le ramadan, les musulmans adultes, sauf les malades et les voyageurs, s’abstiennent de manger, de boire, de fumer et de faire l’amour entre l’aube et le coucher du soleil. Quant à l'heure de la rupture du jeûne, ce sont les mosquées du centre de Londres et la mosquée de l’Est de la capitale qui établissent les horaires précis. Elles donnent aussi aux fidèles de la capitale toutes les informations dont ils ont besoin pour mener à bien leur jeûne selon leur localisation au Royaume-Uni.

Observé dans les pays musulmans, mais aussi dans de nombreux autres où vivent les communautés musulmanes, le mois de ramadan de cette année revêt donc un cachet particulier en Angleterre. Il sera en effet marqué l’initiative du club de football de Chelsea qui a annoncé l'organisation d'un Iftar collectif pour les musulmans au niveau de son célèbre stade, le Stamford Bridge.

Société Polémique au Maroc sur le statut de la langue amazighe

Ce « Iftar » collectif, qui sera organisé le dimanche 26 mars, « permettra aux musulmans pratiquants de se rassembler pour rompre leur jeûne ensemble tout en s'offrant un espace pour le dialogue et l'engagement mutuels », indiquait le club dans son communiqué du 13 mars. De nombreuses mosquées locales et membres de la communauté musulmane de Chelsea, comme les supporters et les élèves, ainsi que le personnel du Chelsea FC, y sont invitées.


Vous aimez cet article ? Partagez !