Ces compagnies qui, comme Air Algérie, ne remboursent toujours pas leurs clients

Air Algérie fait partie des compagnies qui ne remboursent toujours pas les billets annulés durant la crise sanitaire. Son nom figure dans la liste des compagnies aériennes contre lesquelles une procédure est lancée en France par des milliers de passagers. L’avocate de ces derniers réclame la condamnation, voire l'interdiction des vols des compagnies récalcitrantes.

L’affaire du remboursement des billets d’avion achetés, mais non utilisés durant la pandémie semble poursuivre la compagnie Air Algérie même à l’étranger, notamment en France. En effet, Air Algérie figure dans la liste des compagnies aériennes visées par de nouvelles procédures lancées en France par des passagers réclamant le remboursement de leurs billets.

Dans un communiqué repris le 31 mars par le site L’Écho Touristique, Maître Joyce Pitcher, avocate au barreau de Paris, spécialiste dans les contentieux de masse et les litiges sériels, a indiqué que des procédures ont été engagées devant le ministère français des Transports contre des « compagnies récalcitrantes » dans l’affaire du remboursement des billets. Parmi les compagnies visées, l’avocate a cité Thaï Airways, Alitalia (désormais appelée ITA), Norwegian, TAP, Tunisair, Air Madagascar, Air Algérie, Royal Air Maroc ou encore British Airways.

Voyage & Immigration France : Comment les enfants d'immigrés parviennent-ils à s'insérer dans la société ?

Air Algérie prolonge le délai de remboursement des billets

Après la crise sanitaire, pas moins de 7561 passagers ont fait appel à ses services, explique l’avocate. Cela représente près de 6 millions d’euros de remboursements réclamés aux compagnies aériennes par une seule avocate. Faute d’un règlement à l’amiable, Maître Pitcher affirme qu’elle a été contrainte de déclencher des procédures en justice pour le compte de 5877 passagers.

Selon l’avocate, différentes stratégies ont été mises en place par les compagnies aériennes pour tenter de limiter leurs frais. « Ces dernières se sont notamment empressées de rembourser les agences de voyages dès l’ouverture de la procédure judiciaire, pour tenter ensuite de ne pas avoir à payer les frais de justice. Les tribunaux, sensibles au sujet du Covid, ont malheureusement parfois encouragé ce type de pratiques en ne les sanctionnant pas », regrette Maître Pitcher.

Selon les chiffres annoncés en décembre 2021 par Air Algérie, plus de 500 000 billets sont concernés par le remboursement, dont la grande partie pour les vols entre la France et l'Algérie. Devant cette situation, la compagnie nationale a encore une fois décidé le prolongement du délai de remboursement des billets jusqu’au 31 décembre 2023 et non le 31 mars 2023, comme initialement annoncé.


Vous aimez cet article ? Partagez !